International › APA

Gambie: Vers un second mandat pour Adama Barrow

C’est la première présidentielle depuis la fin du règne de Yahya Jammeh, qui a gouverné le pays d’une main de fer pendant plus de vingt ans.En Afrique, un président sortant qui postule pour un second mandat est rarement battu. En Gambie où Adama Barrow sollicitait samedi les voix de ses compatriotes pour se faire reconduire à la tête du pays, pour les cinq prochaines années, face à cinq rivaux, tous des hommes, ne semble pas devoir faire exception. Selon les résultats partiels rendus publics dimanche en milieu de journée par la commission électorale nationale (IEC en anglais), le candidat du Parti national pour le peuple (NPP) arrive ‘’largement en tête » dans la presque totalité des 53 circonscriptions électorales gambiennes, a appris Apa news à Banjul, la capitale.

D’après Ali Momar Njie, le président de l’IEC qui continuait dimanche en début d’après-midi à donner les résultats, à mesure qu’ils lui parvenaient, sur plus de 40 circonscriptions sur les 53 que compte le pays, , Adama Barrow arrive « largement devant dans la presque totalité des districts électoraux », devançant nettement son principal challenger, le vétéran de la vie politique gambienne et opposant historique, Ousainou Darboe. 

Dans cette ancienne colonie britannique en forme de doigt de gant enfoncé dans le ventre du Sénégal, cette élection jouit d’une attention particulière, en raison du fait qu’elle soit la première depuis la fin du règne de Yahya Jammeh, qui a gouverné le pays d’une main de fer pendant plus de vingt ans.

Ce scrutin qui s’est déroulé sous les yeux d’observateurs de l’Union européenne, du Commonwealth, de l’Union africaine et de la CEDEAO, est un véritable test démocratique pour ce pays ouest-africain de 2,4 millions d’habitants, le plus petit de l’Afrique continentale avec seulement 11300 km2. 

À la veille du scrutin,, tous les candidats retenus par la Commission électorale pour participer à cette élection présidentielle ont signé un code de conduite en vue d’une élection pacifique, une première dans le pays. 

Par cet accord, tous les candidats se sont engagés à préserver l’élection de toute forme de menaces, d’abus et violences, à coopérer avec la commission électorale indépendante, les forces de l’ordre et les institutions.


Cependant, le scrutin a fait l’objet de vives critiques de la part de certains candidats, car il se déroulait en un seul tour..

Interrogés le jour du vote par l’agence de presse en ligne mauritanienne Sahara Media, nombre de Gambiens s’accordent sur le climat de liberté et de paix qui prévaut dans le pays, mais dénoncent les conditions de vie difficiles, aggravées par les effets de la pandémie de Covid19 sur l’économie gambienne qui dépend fortement du secteur du tourisme.

Juste avant la fin de la campagne électorale, le Comité national chargé d’enquêter sur les « crimes du régime de Yahya Jammeh » a remis son rapport au président Adama Barrow, qui a cherché à conclure une alliance avec le parti de « l’Alliance Patriotique pour la Réorientation et la Reconstruction », l’ancienne formation politique de l’ex- président, Yahya Jammeh.

De nombreux Gambiens, bien qu’ils considèrent que la justice rendue aux victimes du régime de Yahya Jammeh est essentielle, aspirent, toutefois, à ce que cette élection soit le prélude pour une amélioration de leur condition de vie en vue de sortir le pays de la pauvreté. Selon les les chiffres de la Banque mondiale, le taux de croissance en Gambie en 2020 est de 0%, soit l’un des plus faibles en Afrique de l’Ouest.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut