Galeries photos

Une importante quantité de faux médicaments, de tramadol, de faux billets de banque et des armes blanches ont été brulée le 31 juillet sous instruction de la justice tchadienne. Ces produits ont été saisis par la Douane et les forces de l’ordre auprès des trafiquants. Lesquels ont écopé des peines de prison allant jusqu’à 10 ans, suivies de fortes amendes. Les matériels jugés illicite ont été incinérés à Klessoum, localité située à une cinquantaine de kilomètres de N’Djamena. Les ministres de la justice, de la santé et de la communication étaient présents à Klessoum ce jour-là.

Publié le 04.08.2020 à 14h40

Page 1 sur 41234
Retour en haut