Politique › Sécurité

G5 Sahel : la conférence des bailleurs de fonds s’ouvre à Nouakchott

La capitale mauritanienne abrite depuis ce matin la conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds du G5 Sahel.

 

Ils ont tous répondu au rendez-vous. Les Chefs d’Etats des pays membres de la force militaire G5 Sahel. En effet, depuis ce 06 décembre, ils prennent part aux travaux de la conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds de la force, pour le financement du Programme d’investissement prioritaire (PIP).

Au cours de cette conférence, qui en plus de la présence des Président des cinq pays membres, a vu la participation d’une centaine de délégués, on espère la levée de 1,9 milliard d’euros soit environ 1235 milliards de francs CFA.

Cette somme servira au financement de la première phase du PIP triennal (2019-2021) composé d’un portefeuille de 40 projets. Les pays membres du G5 Sahel se sont engagés à apporter les 13% de ces 1,9 milliards d’euros. Ils comptent donc sur les partenaires et Bailleurs de fonds pour mettre le reste.

« Les États membres ont sécurisé 13 % de l’objectif de la levée de fonds. Partout où c’est possible, il faut accroître au plus vite l’accès aux services de l’Etat lorsqu’ils sont insuffisants », a affirmé Mahamadou Issoufou, le président en exercice du G5 Sahel dans une tribune.

Le PIP s’inscrit dans le cadre de la stratégie pour le développement et la sécurité du G5 Sahel, adoptée en 2016. Ceci a pour but de mutualiser leurs moyens pour assurer la sécurité mais aussi le développement dans cet espace régional. Ainsi, les zones reculées, délaissées ou abandonnées par le pouvoir central, sont au cœur des préoccupations, notamment dans les secteurs frontaliers.


Les gouvernements espèrent en développant ces zones, empêcher l’enrôlement des populations qui s’y trouvent dans des groupes djihadistes. C’est pourquoi le G5 Sahel a élaboré un « programme de développement d’urgence ». Ce programme se base sur trois principaux axes : l’hydraulique, la gestion des conflits intercommunautaires et la sécurité intérieure.

Le G5 Sahel ou « G5S » est un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité, créé lors d’un sommet du 15 au 17 février 2014 par cinq États du Sahel : Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad. Il s’est doté d’une convention signée le 19 décembre 2014 et le siège de son secrétariat permanent est en Mauritanie. Le poste de secrétaire permanent est confié au Niger.

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut