Politique › Sécurité

G5 Sahel : 1 953 milliards d’euros pour financer 40 projets

La conférence de financement du programme d’investissements prioritaires aura lieu le 6 décembre 2018 à Nouakchott en Mauritanie.

 

Prélude à la conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds du G5 Sahel pour le financement du programme d’investissements prioritaires (PIP), le point focal du G5 Sahel Tchad a organisé un atelier national d’information et de sensibilisation ce vendredi 30 novembre 2018 à N’Djamena.

Dans le cadre de ce programme, le Tchad, par le biais du point focal, va soumettre des projets allant dans ce sens lors de la conférence de financement du PIP qui aura lieu le 6 décembre 2018 à Nouakchott en Mauritanie.

Projet éducation : le Tchad propose d’offrir des opportunités d’éducation aux enfants et adolescents (filles et garçons) qui sont hors scolarisation. Car, au niveau du G5 Sahel, 22 millions d’enfants sont hors scolarisation dont 1 200 000 au Tchad, selon une étude menée par l’UNICEF en 2016. Le projet du Tchad vise à s’intéresser aux enfants non préscolarisés ; non encore inscrits à l’école primaire ; aux non scolarisés et déscolarisés précoces, aux réfugiés, retournés et déplacés interne en âge scolaire.

En matière d’infrastructures, volet transport, il est question de réaliser les études et la construction des liaisons ferroviaires, de construire l’aérodrome de Zouar et la création de la compagnie aérienne du G5 Sahel. La liaison ferroviaire couvrira l’axe N’Djamena-Niamey-Ouagadougou-Bamako-Nouakchott. La Transsaharienne Liwa-Rigrig de l’axe Massakory-Bol-Ngouri-Liwa doit être achevée ; la construction de la route Ngouri-Mao. Ce projet a un coût total de 210,235 millions d’euros.


Dans le domaine des Technologies d’Information et de la Communication, le Tchad propose d’améliorer la sécurité des personnes et des biens dans les zones frontalières du Tchad grâce aux TICs ; d’offrir aux populations des zones frontalières du G5 Sahel l’accès à tous les services des TICs et d’améliorer les conditions de vie des populations du G5 Sahel à travers l’accès à distance des services de base (santé, éducation, état civil).

Sur le plan énergétique, il est prévu la construction des photovoltaïques. Sur l’axe défense et sécurité, la mise en place des instances comme le centre sahélien de sécurité, la plateforme de coopération en matière de sécurité, le collège de défense, l’académie régionale de Police de Koundoul, le groupe d’action rapide, surveillance et intervention, la force conjointe du G5 Sahel est indispensable.

Le coût global du PIP 2019-2021 est de 1 953 milliards d’euros pour 40 projets retenus. De ce montant, 2 263 millions d’euros sont considérés comme acquis (financement attendu des Etats membres), soit 10% du coût du projet. Selon le coordonnateur du point focal du G5 Sahel Tchad, Tchaknoné Enock, le G5 Sahel ne concerne pas seulement la sécurité mais il prend également en compte le développement. Raison pour laquelle ces projets de divers domaines ont été conçus.

La conférence du 6 décembre 2018 de financement du PIP du G5 Sahel marquera le passage à la mise en œuvre concrète de la volonté politique, des orientations, des directives et des travaux techniques entreprises par les instances du G5 Sahel depuis sa création en 2014, pour changer la destinée des zones et des populations isolées, frontalières, marginalisées et menacées de l’espace sahélo-saharien.

Le programme d’investissements prioritaires découle de la Stratégie pour le Développement et la Sécurité (SDS). C’est un programme composé de projets régionaux structurants et des projets concernant principalement les zones frontalières, articulés autour des quatre axes stratégiques à savoir la Défense et Sécurité, la Gouvernance, les Infrastructures et développement humain et la Résilience.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut