International › APA

Finance climatique : la Bad veut lever 13 milliards de dollars

Pas d'image

La Banque africaine de développement veut, à travers l’ouverture d’un guichet unique, mobiliser 13 milliards de dollars pour soutenir les actions d’adaptation au changement climatique sur le continent, a annoncé, vendredi à Dakar, son président Akinwumi Adesina.L’Afrique, en dépit de sa faible part dans les émissions mondiales de CO2, demeure le continent le plus vulnérable face aux impacts de ce phénomène. Selon le ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, l’Afrique est très en retard sur l’adaptation, subit trop de pertes et dommages liés au changement climatique. Ceux-ci sont évalués de 7 à 15 milliards de dollars par an, alors qu’il reçoit peu de financements climatiques malgré ses besoins immenses.

Pour Amadou Hott, qui co-présidait l’ouverture de la 3e réunion de la 16e reconstitution des ressources du Fonds de développement en Afrique (Fad-16), « il est donc important que les engagements financiers de l’Accord de Paris sur le Climat se concrétisent et que le continent soit une priorité dans la finance climatique mondiale au-delà des nombreuses annonces tout en lui permettant de réaliser une transition énergétique juste et équitable nécessaire pour s’industrialiser et s’électrifier ».

En attendant, la Bad a déjà pris les devants. Son président, le Nigérian, Akinwumi Adesina a annoncé l’ouverture d’un guichet pour mobiliser 13 milliards de dollars afin de soutenir les actions d’adaptation au changement climatique en Afrique.

« Ces fonds permettront de fournir les technologies les plus performantes et qui résistent au changement climatique à quelque 20 millions d’agriculteurs. Ces derniers auront aussi accès à l’assurance contre les effets néfastes du changement climatique », a-t-il déclaré à l’ouverture du Fad-16.

Grâce à ce projet, plusieurs hectares de terres dégradées seront renouvelés et au moins 9,6 millions de personnes auront un accès à une énergie renouvelable, a indiqué M. Adesina.

Cette rencontre, qui se poursuit jusqu’au 17 septembre, a pour but de convaincre les donnateurs à contribuer massivement à l’alimentation des comptes de ce fonds.   


« J’appelle les partenaires au développement à augmenter généreusement les moyens du Fad dans le cadre de cette 16e reconstitution de ses ressources », a lancé Amadou Hott, ajoutant que cet instrument de la Bad a également besoin que ses interventions soient optimisées pour amplifier ses impacts.

« C’est pourquoi, le Sénégal en appelle à plus d’audace et d’approches novatrices en termes de flexibilité dans les règles d’allocation des ressources et d’accès du Fad aux marchés internationaux des capitaux », a-t-il souligné.

Le ministre sénégalais de l’Economie a, par ailleurs, relevé la nécessité pour le Fad d’accéder aux marchés des capitaux. « Il permettrait de créer un effet de levier pour offrir aux pays à revenu faible des financements supplémentaires plus abordables que si ces derniers se lancent sur le marché dans l’obligation de trouver des ressources pour apporter des réponses aux préoccupations urgentes de leurs populations », a-t-il dit.

A en croire Amadou Hott, en accédant aux marchés des capitaux, le Fad pourra lever 33 milliards de dollars, en complément de ses fonds propres de 25 milliards de dollars. « C’est dans cet élan que nous pourrons atteindre un objectif de billions à trillions, une initiative lancée lors de la Conférence annuelle sur le financement à Addis Ababa (Éthiopie) en 2015 », a-t-il rappelé.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut