International › APA

Ethiopie : la Bad finance de nouveaux projets

Le Groupe de la Banque africaine de développement et le gouvernement éthiopien ont signé deux accords de subvention d’un montant de 118 millions de dollars pour de nouveaux projets économiques.Les dons relèvent du guichet de prêts concessionnels du Groupe de la Banque, le Fonds africain de développement, informe le communiqué de l’institution financière parvenu ce vendredi à APA.

Ils iront au projet d’amélioration de la productivité à l’appui des parcs agro-industriels et de l’emploi des jeunes d’une valeur de 47 millions de dollars, et au projet de deuxième interconnexion électrique Éthiopie-Djibouti de 71 millions de dollars, qui vise stimuler les échanges d’électricité entre l’Éthiopie et Djibouti voisin.

Le projet de parcs industriels et de jeunesse verra le développement d’infrastructures d’irrigation et de gestion de l’eau autour des parcs agro-industriels intégrés, offrant aux « agri-entrepreneurs » diplômés des opportunités de créer des entreprises agro-connexes et commercialement viables.

Dans le cadre de ce programme, 12 607 ha de terres irriguées seront aménagés et environ 3 000 jeunes recevront une formation en agronomie/agriculture et en développement commercial.

L’infrastructure d’irrigation renforcera les associations d’usagers de l’eau ; protéger les bassins versants autour des périmètres irrigués ; aller vers la formation des agriculteurs et des jeunes agro-entrepreneurs sur les pratiques de conservation des sols et de l’eau, la production agricole, la valeur ajoutée et la commercialisation ; et aider les jeunes PME établies à accéder au crédit.

Le projet sera mis en œuvre sur une période de cinq ans (2021-2026) sous la tutelle du ministère de l’Eau, de l’Irrigation et de l’Énergie et de la Commission de développement de l’irrigation du pays.

Le deuxième projet d’interconnexion électrique Éthiopie-Djibouti fait suite à un précédent projet d’interconnexion électrique financé par la Bad entre les deux pays et s’appuie sur les avantages accumulés au cours des 10 dernières années.


Il permettra la construction d’environ 300 km de lignes d’interconnexion, 170 km de lignes de transmission pour renforcer le réseau en Éthiopie, ainsi que la construction et l’extension de nouvelles sous-stations dans les deux pays.

A Djibouti, les bénéfices attendus incluent une augmentation de 65% des connexions clients et une forte réduction de l’utilisation des centrales thermiques de 100% à environ 16%.

En Éthiopie, le projet entraînerait une augmentation des revenus du commerce de l’électricité qui, au cours des 10 dernières années, s’élevait à plus de 275 millions de dollars de revenus provenant des exportations d’électricité.

Une fois terminé, les revenus de l’Éthiopie provenant des exportations d’électricité augmenteront, tout en renforçant l’accès de Djibouti à une électricité fiable, abordable et propre et en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre.

« En renforçant les liens économiques grâce à l’augmentation du commerce transfrontalier de l’électricité et à l’amélioration de la compétitivité économique, le projet contribuera à exploiter la paix et la stabilité régionales et à remédier à la fragilité régionale », a déclaré le directeur général adjoint, Développement régional et prestation d’affaires en Afrique de l’Est, Dr Abdul Kamara.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut