MANAGER GOUVERNANCE

DESCRIPTION DE L'ENTREPRISE
The International Rescue Committee (IRC) responds to the world's worst humanitarian crises and helps people to survive and rebuild their lives.

10.06.2020 Référence de l'offre : ENTREPRISE : INTERNATIONAL RESCUE COMMITTEE (IRC) VILLE : - PAYS : Tchad SECTEUR D´ACTIVITÉ : Activités associatives SITE INTERNET : http://rescue.org/country/chad Secteur : ONG
Poste proposé : MANAGER GOUVERNANCE – TCHAD

PRÉSENTATION DE L’IRC :

L’International Rescue Committee (IRC) est une organisation humanitaire apolitique, à but non lucratif et non religieux qui fournit une assistance aux réfugiés à travers le monde entier. L’IRC met en œuvre des programmes pour promouvoir les solutions durables chez les personnes déplacées, les réfugiés et les populations hôtes à travers des projets de santé publique, d’assainissement, d’abris, de réhabilitation et d’éducation. L’IRC intervient auprès des réfugiés depuis 1933 et est présent dans 40 pays en Europe, en Afrique, en Asie, ainsi qu’à l’Etats Unies, dans le cadre d’un programme d’appui à la réinstallation. L’IRC est une organisation engagée dans la liberté, la dignité humaine et l’autonomie. Cet engagement se traduit par une assistance de qualité à la réinstallation, une aide globale d’urgence, la réhabilitation et le plaidoyer pour les refugies.

L’IRC est installé au Tchad depuis 2004 et a ouvert un bureau dans la province du Lac en 2016 pour répondre aux besoins humanitaires des personnes victimes des violences perpétrées par les groupes armés. L’IRC y met en œuvre des projets d’assistance multisectorielle, principalement dans les domaines de la santé, de la nutrition, de relèvement économique (notamment dans les sites des déplacés à Mamdi) et de la protection et réponse aux survivants des violences basées sur le genre (VBG). Dans le département de Mamdi, IRC offre des services de prise en charge (y compris clinique) des survivantes de VBG accompagnés de transferts monétaires à usages multiples aux femmes et filles leur permettant d’avoir des revenus et un pouvoir d’achat adéquat pour satisfaire leurs besoins alimentaires et non alimentaires, de prévenir les stratégies d’adaptation négatives et donc de réduire les risques de VBG.

L’IRC au Tchad joue également un rôle majeur dans la prévention et prise en charge de la malnutrition aigüe avec une approche focalisée sur le rôle des parents dans la détection précoce de la malnutrition. Toujours dans la province du Lac, IRC pilote un projet sur la prise en charge communautaire des maladies meurtrières de l’enfant dans trois sites de déplacés internes du District Sanitaire de Liwa.

Les différents secteurs d’intervention (santé, nutrition, protection et moyens de subsistance) se complètent afin d’offrir aux populations, notamment les femmes et les enfants, une réponse holistique à leurs besoins.

A l’international, l’IRC est renommé pour ses interventions liées au Développement de la Petite Enfance (DPE) et a notamment été récompensé pour ses modèles de programmes parentaux (visites et formations des parents à domicile) y-compris sur les pratiques de soins intensifs durant les 1 000 premiers jours de vie. Engagé par son Plan d’Action Stratégique 2015-2020, l’IRC continue de couvrir les besoins humanitaires essentiels tout en contribuant à l’amélioration de la situation économique des foyers, et au renforcement de la résilience des bénéficiaires, en particulier des femmes et des filles.

Le projet ADELAC et ses objectifs :

La province du Lac, est confrontée depuis des décennies à des défis liés aux changements climatiques illustrés par l’assèchement progressif du lac avec une réduction de 90% de sa superficie. Outre les impacts négatifs des changements climatiques, la province est marquée par une pression grandissante sur les ressources accentuée par une croissance démographique rapide caractérisée par une population largement très jeune (près de 55% de la population à moins de 15 ans). A tout cela s’ajoute une insécurité résiduelle due aux exactions des groupes armés dans la zone.

Ainsi, pour contribuer au développement de cette zone, l’Agence Française de Développement (AFD), finance la mise en œuvre dans cette province notamment dans le département de Mamdi, du projet « Bâtir le futur à travers le développement holistique des jeunes enfants » appelé ADELAC. Ce projet sera mis en œuvre par le consortium composé de Cooperazione Internazionale (COOPI), l’ONG locale Partenariat pour l’Appui et le Développement des Innovations en Éducation, Santé et Environnement (PADIESE), Initiatives Développement (ID) sous le lead de l’IRC.

D’une durée de quatre ans (avril 2020 à mars 2024), ce projet a pour objectif global de contribuer à l’amélioration de la prise en charge des jeunes enfants de la naissance jusqu’à la fin du primaire à travers :

  • L’amélioration de la qualité et d’accès aux services éducatifs, sociaux et sanitaires dédiés aux jeunes enfants ;
  • Le renforcement des capacités des communautés à garantir un développement optimal des enfants ;
  • L’amélioration de la gouvernance et de la coordination intégrée entre des autorités nationales déconcentrées, professionnels de santé, de l’éducation, du social et les OCB favorable au développement optimal des jeunes enfants.

Le poste de manager gouvernance :

Le/la Manager Gouvernance du projet ADELAC est responsable de la coordination de toutes les questions gouvernance dudit projet. Il/elle travaillera sous la supervision du Coordinateur de projet et sera basé (e) à Bol (Province du Lac). Il apporte son appui de façon transversale à tous les membres du consortium sur les questions de gouvernance et dans tous les domaines d’intervention du projet ADELAC : santé, éducation, protection, VBG.

De façon spécifique le manager gouvernance :

  • Assure la mise en œuvre de l’objectif 3 du projet ADELAC notamment : « l’amélioration de la gouvernance et de la coordination intégrée entre les autorités nationales déconcentrées, professionnels de santé, de l’éducation, du social et les OCB favorable au développement optimal des jeunes enfants » et cela en étroite collaboration avec le manager suivi – évaluation du projet ;
  • Assure totalement en étroite collaboration avec le gestionnaire et le directeur du projet ADELAC la mise en œuvre du résultat 1 de l’objectif 3 ci-dessus qui est : « La gouvernance et la coordination intersectorielle sont effectives à tous les niveaux (central, provincial et départemental) ».

Responsabilités spécifiques clés :

Mise en œuvre et suivi des activités :

  • Elaborer un document de cadrage pour la mise en œuvre de la composante gouvernance du projet ADELAC ;
  • Appuyer la mise en place / renouvellement de toutes les organisations locales avec lesquelles le projet travaille ;
  • Contribuer à la contractualisation avec tous les partenaires du projet ainsi qu’au suivi du respect des engagements ;
  • Assurer le diagnostic institutionnel participatif de toutes les structures appuyées par le projet (services techniques, organisations communautaires, organisations de la société civile…) ;
  • Appuyer les structures partenaires à élaborer leurs plans de renforcement de capacité ;
  • Suivre, encadrer, accompagner la mise en œuvre et l’évaluation des plans de renforcement des capacités structures partenaires ;
  • Organiser et faciliter toutes les formations en lien avec l’amélioration de la gouvernance au profit de l’équipe du projet, des partenaires et des organisations / structures partenaires ;
  • Représenter le projet ADELAC dans tous les cadres de concertation ou autres réunions / ateliers en lien avec la promotion de la bonne gouvernance ;
  • Interagir (de façon harmonieuse avec les autres managers techniques et chef de projet) avec les services techniques et les autorités locales, départementales et provinciales pour assurer une bonne synergie et une cohérence de l’intervention ;
  • Organiser et faciliter la tenue de toutes les instances de pilotage, de concertation et d’échange entre les différents acteurs et partenaires de la mise en œuvre du projet ADELAC (comité de pilotage, réunion périodique de coordination…) ainsi que le suivi des recommandations ;
  • Organiser et faciliter la conduite des missions conjointes de supervision pour soutenir le dialogue entre le gouvernement, autorités locales et communautaires ;
  • Participer activement à la mise en œuvre des activités de plaidoyer prévues par le projet ;
  • Participer à la mise en place et à la gestion du mécanisme de redevabilité qui sera mis en place par le projet ;
  • Effectuer toute autre tâche demandée par son superviseur dans le cadre de l’atteinte des objectifs du projet ADELAC.

Rapportage : Produire des rapports d’activités de façon mensuelle et trimestrielle et les soumettre à son superviseur dans les délais et sous les canevas convenus

Coordination :

  • Participer à la coordination globale du projet ADELAC (planification, rapports, supervision, partenariat, communication, gestion du budget…) ;
  • Apporter les appuis nécessaires et à temps aux autres membres du consortium sur les questions de gouvernance ;
  • Développer de bonnes relations avec les acteurs et partenaires du projet ADELAC au niveau national, provincial, départemental et local ;
  • Participer au suivi et à l’atteinte des cibles des indicateurs relatifs à la gouvernance ;
  • Participer à la collecte des données et informations relatives à la gouvernance ;
  • Participer à la capitalisation des bonnes pratiques du projet dans le domaine de la gouvernance ;
  • Participer à l’animation et à la gestion du dispositif de redevabilité mis en place par le projet.

Gestion budgétaire :

  • Planifier et budgétiser les activités du volet gouvernance du projet ADELAC ;
  • Gérer le budget du volet en analysant régulièrement le niveau d’exécution des dépenses et alerter à temps au besoin pour toute proposition de révisions ou réaffectation du budget ;
  • Participer à l’élaboration du rapport financier du projet et au suivi budgétaire ;
  • En collaboration avec le responsable du projet, suivre et gérer le budget du projet ;
  • Veiller à une bonne liquidation / justification de toutes les dépenses liées au volet gouvernance.

IRC way :

  • Maintenir une approche positive et proactive envers le travail et la communauté bénéficiaire ;
  • Respecter tous les règlements et procédures d’IRC ;
  • Promouvoir les valeurs de l’IRC (IRC Way) par un comportement intègre envers les collègues, les partenaires et les clients.

Principales relations de travail :

Supérieur hiérarchique : Le Manager Gouvernance est placé sous la supervision directe du Coordinateur du projet ADELAC.

Autres contacts internes et / ou externes :

Internes : Le Manager Gouvernance travaillera étroitement avec les équipes de santé – nutrition, VBG, finance, suivi – évaluation ainsi qu’avec les équipes des opérations (logistique, chaine d’approvisionnement et ressources humaines) sur terrain et à Ndjamena.

Externes

Il travaillera en étroite collaboration avec les équipes : 

  • Des services techniques dans le domaine de la sante, de l’éducation, de la protection à travers les délégations provinciales, les services départementaux, les autorités provinciales, départementales et locales ;
  • Des partenaires membres du consortium : COOPI, PADIESE et ID ;
  • D’autres partenaires intervenants dans la même zone et dans le domaine de développement avec lesquels le projet ADELAC collaborera.
Profil recherché pour le poste : MANAGER GOUVERNANCE – TCHAD

  • Diplôme d’études universitaires en gestion de projet, sciences sociales, sciences politiques, développement international, administration publique, ou tout autre discipline pertinente ;
  • Un minimum de cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente dans la coordination et la mise en œuvre des projets de développement sur des postes de promotion de la gouvernance ou des positions similaires ;
  • Une bonne connaissance des politiques et approches nationales en matière de promotion de bonne gouvernance ;
  • Une bonne connaissance du contexte et des réalités socio culturelles locales en lien avec les questions de gouvernance ;
  • Une bonne expérience de partenariat avec les services techniques du gouvernement, les autorités locales et les structures / organisations communautaires ;
  • Expérience reconnue dans le développement des capacités des services techniques, des membres des communautés et des prestataires de services sociaux de base ;
  • Expérience en développement communautaire participatif ;
  • Connaissance des méthodes d’analyse du contexte et des conflits ;
  • Expérience de la programmation sensible au genre ;
  • Solides compétences informatiques sur MS Office (Word, Excel, PowerPoint, Outlook) ;
  • Avoir une bonne maîtrise du français a l’écrit et à l’oral ;
  • Solides capacités dans la conception des rapports, des termes de références et autres documents techniques.
Critères de l’annonce pour le poste : MANAGER GOUVERNANCE – TCHAD
Métier :
Management, direction générale
Secteur d´activité :
Activités associatives
Type de contrat :
CDI
Région :
Abéché – Am Timan – Amdjarass – Ati – Bardaï – Biltine – Bol – Bongor – Doba – Fada – Faya-Largeau – Goz Beïda – Koumra – Laï – Mao – Massakory – Massenya – Mongo – Moundou – Moussoro – Ndjamena – Pala – Sarh
Niveau d’expérience :
Expérience entre 5 ans et 10 ans
Niveau d’études :
Bac+4
Langues exigées :
AnglaisCourant
FrançaisCourant
Nombre de poste(s) : 1

L'ENTREPRISE

non renseigné
Retour en haut