CONSEILLER DE PROGRAMME (ÉLECTORAL), N’DJAMÉNA, TCHAD

24.07.2020 Référence de l'offre : non renseigné Secteur : ONG
Poste proposé : CONSEILLER DE PROGRAMME (ÉLECTORAL), N’DJAMÉNA, TCHADLe PNUD recrute un conseiller de programme (électoral), N’Djaména, Tchad
Contexte :

Au Tchad, L’Assemblée Nationale est l’unique chambre du parlement monocaméral.  La loi no 011/PR/2015 prolongea la durée du mandat du troisième Parlement, élu en 2011, jusqu’à la première séance du nouveau Parlement. Depuis 2015, les élections législatives visant à renouveler les 188 membres de l’ Assemblée Nationale du Tchad, ont été repoussées à plusieurs reprises. Début juillet 2020, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annoncé que la tenue des élections législatives est une nouvelle fois repoussée, au 24 octobre 2021.  Le calendrier des élections présidentielles a pour sa part été maintenu – elles devraient donc normalement avoir lieu, le 11 avril 2021.

L’appui des Partenaires Techniques et Financiers au processus électoral au Tchad à travers le PNUD intervient après des changements politiques majeurs (issus du Forum des réformes institutionnelles organisé du 19 au 27 mars 2018) et s’inscrit maintenant dans le contexte de réponse à la crise du COVID-19. Il intervient aussi à un moment où le pays se prépare à organiser les élections législatives et l’élection présidentielle en avril 2021.  Il prend également en compte les évolutions récentes, juridiques (notamment le nouveau code électoral et la nouvelle configuration judiciaire avec une chambre constitutionnelle au sein de la Cour suprême), et institutionnelles (avec la mise en place d’une nouvelle CENI paritaire et d’un Cadre National de Dialogue Politique, organe, composé de 15 membres de la majorité et de 15 de l’opposition, mis en place après un dialogue politique en avril 2018).

Historiquement, faisant suite à une demande du Gouvernement de la République du Tchad de continuer à bénéficier d’une assistance électorale des Nations Unies, le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques et Coordonnateur des activités d’assistance électorale avait autorisé le déploiement d’une mission d’évaluation des besoins électoraux (acronyme anglais : NAM) du 12 au 23 février 2018. La NAM confirma les constats économiques et sociaux que rencontrent le Tchad ainsi que les enjeux politiques liés à la nécessité de permettre une appropriation nationale des recommandations et des décisions issues du Forum national inclusif organisé du 19 au 27 mars 2018, ayant conduit à l’adoption de la constitution de la République le 4 mai 2018.

La NAM avait également pris en considération d’autres éléments tels que l’allocation d’une enveloppe budgétaire pour l’assistance aux élections, la recherche d’un consensus large autour de certains paramètres électoraux ainsi que des efforts accrus de planification opérationnelle sur la base d’un calendrier électoral fiable et réaliste et d’une trésorerie sécurisée, et les opportunités que représente la mise en place d’une CENI pérenne. Au vu de ces constats, la NAM avait recommandé, avec l’accord du Coordonnateur des activités d’assistance électorale, l’apport d’un appui technique à travers un projet géré par le PNUD et sur la base d’une approche graduée.

Le PNUD a donc mis en place à la suite du Projet d’Appui au Cycle Electoral au Tchad (PACET), démarré en 2016 et clôturé en 2018. Un nouveau projet dénommée Appui au Processus électoral au Tchad (PAPET) fut initié en 2019 dans la perspective de l’organisation des élections législative, communale et si possible présidentielle. Ce projet a pour objectifs spécifiques, à court terme, de renforcer les capacités de la Commission Électorale nationale Indépendante (CENI) et le Bureau Permanent des Elections (BPE) et d’autres institutions clés du processus électoral pour l’organisation d’élections législatives et locales crédibles et transparentes et, à moyen terme d’assurer une pérennisation des acquis en vue d’une meilleure préparation des prochains scrutins dont l’élection présidentielle prévue en 2021.  Le projet est financé par un panier de financement auquel contribuent l’Union Européenne et le PNUD.

Au-delà de la tenue des scrutins, il s’agit pour le PNUD, à long terme, de contribuer à un développement durable des capacités nationales d’organisation et de gestion des cycles électoraux répondant aux normes de qualité internationalement reconnues et d’aider les citoyens tchadiens, notamment les jeunes et les femmes, à exercer leurs droits à participer à la conduite des affaires politiques de leur pays. Le recrutement du CTP s’inscrit dans le cadre de cet appui pour la mise en œuvre du projet d’assistance électorale.

Devoirs et responsabilités :

Sous la supervision directe de la Représentante Résidente du PNUD au Tchad, le Conseiller Technique Principal (CTP), est responsable de la mise en œuvre et de la gestion du Projet, de coordonner et superviser l’équipe du projet dans ses différentes tâches telle qu’inscrites dans les termes de référence de l’Unité de Gestion du Projet (UGP). Il travaillera sous la direction du Représentant Résident adjoint chargé des programmes, en étroite collaboration avec l’Unité Gouvernance à laquelle est rattaché ce projet

La/le CTP, en sa qualité de Chef/fe de l’UGP, travaillera en étroite collaboration avec la CENI, le BPE et les Institutions gouvernementales impliquées dans l’organisation des élections, et à travers celles-ci avec les autres acteurs, et notamment afin de promouvoir un processus électoral le plus exhaustif, inclusif, crédible et transparent possible. Elle/il aura un rôle important à jouer dans les relations avec les bailleurs, notamment l’Union Européenne. Elle/il ne prendra ses instructions que des Nations Unies et ne répondra de ses fonctions qu’envers elles.

Responsabilités principales :

Coordination ;
Gestion du projet ;
Conseil et assistance technique ;
Relations avec les bailleurs et mobilisation des Ressources ;
Gestion des risques.
Les tâches principales qui lui incombent sont les suivantes :

1. Coordination :
Planifier et coordonner le soutien des partenaires à la CENI, aux Institutions gouvernementales impliquées dans l’organisation électorale et aux autres acteurs et conseiller les administrations en la matière ;
Superviser et assurer la coordination des sous-programmes du fonds commun ;
Mettre en place et organiser l’UGP en vue d’apporter un soutien efficace au projet ;
Gérer, superviser et coordonner, sur le plan technique et administratif, le personnel de l’UGP, y compris les experts, les consultants et le personnel local ;
Assurer le partage d’informations avec les parties prenantes au processus électoral ;
Tenir le secrétariat des séances périodiques d’information et de concertation du PNUD, des Institutions gouvernementales impliquées dans l’organisation électorale, de la CENI avec les partenaires au développement ;
Assister la Représentante Résidente dans la concertation avec les parties prenantes au processus électoral et à ce titre, assurer le partage d’information avec ces parties au processus électoral.
Conseil et assistance Technique :
Conseiller la CENI en matière de supervision du processus électoral, planification, d’organisation et de conduite du processus électoral ;
Conseiller les parties prenantes sur la nécessité pressante de favoriser la participation équitable, notamment des femmes et des jeunes au processus électoral à tous les niveaux ;
Conseiller les autorités nationales en matière de planification et d’organisation des scrutins (enregistrement des électeurs, programmation des opérations électorales, procédures de vote, décompte des bulletins, compilation des résultats, etc.) et, sur la base de l’expérience acquise, faire des recommandations sur les réformes et ajustements susceptibles d’améliorer le système électoral ;
Conseiller les institutions gouvernementales impliquées dans l’organisation électoral sur les procédures de gestion budgétaire et financière applicables, selon les normes du PNUD.
Gestion du projet :
Assister et veiller, au niveau du Bureau du PNUD, à l’utilisation adéquate et efficiente des ressources et des moyens mis à la disposition du Projet par les partenaires et répondre devant le Comité de pilotage du panier commun et en assurer le secrétariat ;
Gérer toutes les activités relatives à l’acquisition du matériel électoral, maintenir un registre d’actifs, préparer les documents nécessaires pour les décaissements et veiller à une livraison des biens et des services à temps, suivant les règles et réglementations du PNUD ;
Fournir aux contractants les informations sur le suivi financier et les lignes directrices en ce qui concerne les comptes, les rapports et les pièces justificatives ;
Veiller à ce que tout déboursement de fonds se fasse à temps, dans le respect des procédures, du calendrier budgétaire et de décaissement ;
Être responsable devant le Comité de pilotage et en assurer le secrétariat ;
Fournir au Comité de pilotage les conseils et informations pour la planification stratégique et la prise de décision.
Relations avec les bailleurs et mobilisation des ressources :
Préparer et assister, et le cas échéant participer, aux missions de suivi et d’évaluation du projet ;
Préparer des rapports mensuels d’avancement sur les activités du fonds commun, à l’attention du PNUD, du comité de pilotage et e l’Union Européenne ;
Préparer les rapports périodiques et final sur l’état d’avancement du projet, et en tant que de besoin, à l’attention de la Représentante Résidente ;
Contribuer à la mobilisation des ressources auprès des partenaires et bailleurs sous la direction générale de la Représentante Résidente.
5.  Gestion des risques :

Etablir et tenir à jour un registre des risques (politiques, réputationnels, financiers, de sécurité), et suivre l’évolution de la situation et de la mise en œuvre du projet pour informer et ajuster en conséquence les mesures d’atténuation des risques ;
S’assurer en toutes circonstances que le projet ne compromet nullement la crédibilité du SNU, de la CENI et des partenaires impliqués dans le processus électoral, et alerter le cas échéant la direction, des risques et mesures d’atténuation des risques envisagées ;
S’acquitter de toute autre tâche pertinente pour les élections, à la demande de la Représentante Résidente ou des Représentants Résidents Adjoints.

Profil recherché pour le poste : CONSEILLER DE PROGRAMME (ÉLECTORAL), N’DJAMÉNA, TCHADÉducation : Masters en sciences politiques, relations internationales, droit, sciences sociales, administration publique, gestion publique ou domaine équivalent.

Expérience :

  • Minimum 10 ans d’expérience professionnelle spécifique dans le domaine des systèmes électoraux, de la législation et de la gestion des processus électoraux ;
  • Expérience confirmée dans la formulation des conseils techniques aux parties prenantes dans les processus électoraux, notamment aux organismes de gestion des élections et aux partenaires au développement ;
  • Expérience confirmée et prouvée dans la planification, la mise en œuvre et la supervision des projets d’assistance électorale sur financement des organisations internationales au niveau directeur ;
  • Une expérience en gestion de projet et en gestion des ressources humaines ;
  • Expérience spécifique en coordination avec les bailleurs, en relations Gouvernement – bailleurs et en gestion d’un fonds commun multi-bailleurs ;
  • Connaissance approfondie des règles et règlements financiers du PNUD, ainsi que des procédures des autres partenaires techniques et financiers ;
  • Expérience professionnelle dans des démocraties transitoires ou naissantes ;
  • Bonne maîtrise de l’outil informatique.

Langue :

  • Une maîtrise parfaite de la langue française, aussi bien écrite qu’orale, est indispensable ;
  • La maîtrise courante au niveau professionnelle travail de l’anglais écrit et oral est aussi nécessaire pour une bonne interaction avec les partenaires.

Competencies : 

  • Innovation : Ability to make new and useful ideas work ;
  • Leadership : Ability to persuade others to follow ;
  • People Management : Ability to improve performance and satisfaction ;
  • Communication : Ability to listen, adapt, persuade and transform ;
  • Delivery : Ability to get things done while exercising good judgement.

Technical/Functional :

Compétences techniques/fonctionnelles :

  • Processus politiques inclusifs (Connaissance des cycles électoraux, des systèmes et institutions juridiques de soutien aux processus, y compris des stratégies de réduction des risques et de la violence, et capacité à appliquer des stratégies et / ou des situations pratiques.) ;
  • Elections (Aptitude à organiser des élections et à dialoguer avec les acteurs politiques et les électeurs de haut niveau, ainsi, avec les donateurs de la communauté internationale.) ;
  • Gestion de projet (Capacité à planifier, organiser et contrôler les ressources, procédures et protocoles pour atteindre des objectifs spécifiques.) ;
  • Mobilisation des ressources (Aptitude à identifier et à organiser des programmes et des projets pour mettre en œuvre des solutions et générer des ressources.).

Autres compétences :

  • Expertise de terrain ;
  • Capacité à s’adapter aux réalités spécifiques du pays hôte ;
  • Aptitude à planifier, coordonner et superviser les activités d’une équipe pluridisciplinaire ;
  • Faire preuve d’une capacité à planifier et à organiser son travail ;
  • Être capable d’écrire de façon claire et concise et de bien s’exprimer oralement).
Critères de l’annonce pour le poste : CONSEILLER DE PROGRAMME (ÉLECTORAL), N’DJAMÉNA, TCHAD
Métier :
Métiers de la santé et du social
Secteur d´activité :
Activités associatives
Type de contrat :
CDI
Région :
Abéché – Am Timan – Amdjarass – Ati – Bardaï – Biltine – Bol – Bongor – Doba – Fada – Faya-Largeau – Goz Beïda – Koumra – Laï – Mao – Massakory – Massenya – Mongo – Moundou – Moussoro – Ndjamena – Pala – Sarh
Niveau d’expérience :
Expérience > 10 ans
Niveau d’études :
Bac+5 et plus
Langues exigées :
AnglaisCourant
FrançaisCourant
Nombre de poste(s) : 1

L'ENTREPRISE

non renseigné
Retour en haut