CHEF DE PROJET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, BOL, TCHAD

Poste proposé : CHEF DE PROJET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, BOL, TCHAD
Intersos recrute un Chef de Projet Sécurité Alimentaire, Bol, Tchad.
Contexte :

Le conflit dans le bassin du lac Tchad s’est aggravé au cours des trois dernières années suite à l’intensification des attaques de BH contre les civils, ce qui a conduit des millions de personnes à fuir leurs maisons, entravant l’accès aux services de base et détruisant les infrastructures locales.

24.07.2020 Référence de l'offre : Site Internet :http://intersos.org/en/ Secteur d´activité : Activités associatives Offres d´emploi : Secteur : ONG

Selon les résultants de cadre harmonisé du 16 mars 2019, la population totale de la province du Lac est estimée à 616 625 personnes. Pendant que la matrice de suivi des déplacements, selon la note de synthèse plaidoyer du Plan Provincial de Sécurité et de Développement (PPSD) du Lac 2019-2023, a identifié une population déplacée totale de 178 928 individus (Avec plus 16 047 réfugiés, 133 338 déplacés internes et 42 788 retournés et 2802 ressortissants des pays tiers).

L’accès limité à l’eau potable (43%) et à l’assainissement (10%) affecte la situation sanitaire et nutritionnelle du pays. Les agriculteurs des îles lacustres ont dû abandonner leurs parcelles de terre et leurs stocks de nourriture en raison du conflit, de sorte que l’absence d’activités alternatives génératrices de revenus entraîne une aggravation de la situation en matière de nutrition et de sécurité alimentaire. En outre, l’aggravation de la situation humanitaire provoque des mouvements continus de la population à la recherche de nourriture et de revenus.

La forte prévalence de la malnutrition aiguë et les taux de mortalité élevés dans les districts sélectionnés et, en particulier, dans les 33 localités cibles, qui dépassent de loin les seuils d’urgence conventionnels, indiquent la nécessité immédiate d’une intervention humanitaire d’urgence.

La présence d’acteurs humanitaires dans les villages d’accueil des communautés de retour dans la province du Lac est plus que nécessaire pour apporter une réponse appropriée aux différents problèmes observés (destruction des moyens de subsistance, des biens, des liens sociaux, et effondrement des institutions et de l’appareil gouvernemental, ainsi que la faible disponibilité et/ou capacité des services et infrastructures de base tels que la santé, l’éducation, l’eau et l’assainissement et l’accès très limité aux activités génératrices de revenus, notamment l’agriculture de subsistance, la pêche et l’accès au marché pour les petites entreprises de la région). Dans la zone de retour (comme dans les départements ciblés par ce projet), le système de santé reste faible, exposant le département à des risques d’épidémie et à des maladies persistantes telles que la rougeole, le paludisme, l’hépatite E et le choléra. La situation nutritionnelle est devenue extrêmement préoccupante. Les résultats de l’enquête SMART 2019 révèlent une prévalence de la malnutrition aiguë globale (MAG) de 12,9 % en 2019. Le seuil d’urgence de 15 % est dépassé dans 9 des 23 provinces. Sur les 23 provinces du pays, 13 d’entre elles ont un taux supérieur au seuil d’urgence de 2 %. La situation nutritionnelle est également préoccupante dans la province du Lac avec un taux de 1,5% de MAG, proche du seuil d’urgence de 2% dans un contexte de mouvements de population et d’insécurité.

A travers son projet, INTERSOS vise à adresser les causes profondes de la malnutrition en améliorant la production et la consommation alimentaire : les communautés seront soutenues dans la reprise des activités qu’elles ont dû abandonner en raison des déplacements et, en conservant les capacités techniques d’INTERSOS, elles consolideront leurs compétences dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche. Considérant que seulement 29% des sites ont accès à une source d’eau protégée, le projet vise à combler également cette importante lacune en matière d’infrastructures sanitaires par la construction de latrines et la redynamisation des points d’eau et par la sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène dans les unités nutritionnelles.

Etant donné la propagation du COVID-19, INTERSOS prévoit de réorienter les activités en suivant les mesures prises par le gouvernement tchadien et les mesures standard de prévention :

Le risque de propagation du virus et d’une augmentation de cas est assez prévisible. Vu le faible système sanitaire dans le pays qui ne permet pas de mettre en place une réponse efficace au cas où il y aura une aggravation de la situation et de prendre en charge nombreux cas de coronavirus, l’objectif du projet sera de mettre en place tous les mesures qui permettront d’éviter la propagation du virus et au même temps de ne pas congestionner les infrastructures sanitaires.

General purpose of the position :

  • Le/la Chef de Projet est responsable de la coordination, implémentation et le suivi des activités dans la zone citées ci-haut d’intervention ;
  • Il/elle sera en charge de garantir la planification cohérente de la mise en œuvre des activités du projet, tout en respectant le planning opérationnel définit en lien avec la Coordination de la mission.

Main responsibilities and tasks :

  1. Gestion du Projet :
  • Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités du projet, en collaboration avec le chef de mission et l’ensemble de son équipe ;
  • Garantir la gestion opérationnelle, financière et programmatique en collaboration avec les membres de l’équipe ;
  • Assurer la Coordination avec les partenaires et partie prenante (acteurs humanitaires, autorités administratives), avec les représentants des bailleurs et autres acteurs présents sur le terrain ;
  • Assurer la coordination du Projet en collaboration avec les membres de l’équipe à travers le suivi des activités commun ;
  • Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaire ;
  • Assurer le suivi et l’évaluation des activités à travers et actualiser les outils de suivi) en collaboration avec la Coordination de la Mission ;
  • Formuler les rapports narratifs et financiers à soumettre au bailleur des fonds (OFDA) ;
  • Contributeur à la mise à jour mensuelle des informations à partager avec les clusters compétents ;
  • Assurer la soumission dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y compris le suivi PAT et les Sitreps hebdomadaires ;
  • Assureur une ligne de communication adéquate (interne et externe) sous la supervision et avec la Coordination de la Mission ;
  • Rapporteuse de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place du projet à la Coordination de la Mission et contribuant à la recherche de solutions ;
  • Participant aux réunions de coordination sectorielle au niveau de la capitale ;
  • Contributeur à la gestion de la sécurité selon les approches établies et les outils à utiliser dans la mission.

2. Gestion administrative du projet :

  • Assurer une gestion appropriée des fonds du projet (mettre à jour la planification financière du projet sur base mensuelle) ;
  • Assurer le suivi des dépenses du projet en collaboration avec l’administration ;
  • Proposer des réajustements budgétaires à l’administration ;
  • Assurer la liaison avec l’équipe logistique pour les achats du projet, afin de garantir une correcte application des procédures d’achat d’INTERSOS et du bailleur.

3. Gestion des Ressources Humaines :

  • Contributeur dans la sélection et le recrutement du personnel national du projet selon les besoins ;
  • Assurer l’évaluation efficace et objective de la performance du personnel sous sa gestion chaque 3 mois et l’évaluation finale ;
  • Superviser et gérer l’équipe de projet et assurer la formation continue en collaboration avec la Coordination de la mission.

4. Capitalisation et gestion de connaissance :

  • Assurer la capitalisation des expériences et des données obtenues dans le cadre du projet ;
  • Identifier les besoins et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain ;
  • Transmettre à la Coordination de la Mission toute la documentation photo et vidéo des activités, ainsi que toutes les informations significatives sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, la collecte des fonds et la communication.

5. Gestion de la sécurité et tâches logistiques :

  • S’assure que les procédures de sécurité INTERSOS sont correctement respectées et mises en œuvre par son personnel informe, lorsque nécessaire et sans délai, le chef de mission des questions liées à la sécurité; formule des recommandations et mise en place des mesures convenues, au besoin ;
  • Tient à jour les règles de sécurité INTERSOS ;
  • Assurer l’utilisation, le stockage et la maintenance corrige tous les actifs utilisés par INTERSOS ;
  • Superviseur et donner des instructions à l’équipe de logistique des bases, afin que l’équipe puisse fonctionner de manière appropriée; avec le soutien des expatriés et / ou des logisticiens locaux, est responsable de: le sous-bureau INTERSOS à Bol ;
  • Informe chaque mois le chef de mission de la situation de tous les actifs et de la logistique ;
  • Gère le personnel de soutien de la base (notamment la logistique, le nettoyage, les chauffeurs) ;
  • Il entretient des contacts quotidiens avec toutes les parties prenantes (autorités locales, agences de coopération internationale et des Nations Unies, ONG) et représente INTERSOS au niveau du Bureau Bol et Bagasola. Néanmoins, d’autres expatriés peuvent également s’entretenir avec les parties prenantes pour les problèmes techniques et liés au projet.
Profil recherché pour le poste : CHEF DE PROJET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, BOL, TCHAD

  • De formation supérieure en agronomie, de type ENSA, ENITA, ISTOM ou équivalent (obligée) ;
  • Connaissances confirmées sur les thèmes de l’agro écologie, de la gestion des ressources naturelles ;
  • Connaissances en gestion, suivi, évaluation, formulation et négociation de projets.

Professional experience : Minimum 4 ans d’expérience dans la gestion de projets dans le secteur humanitaire. Excellente compétence professionnelle dans le secteur de la sécurité alimentaire et moyens d’existences.

Professional requirements : Capacité d’ecoute impartiale, neutre, independante et conditionée par l imperatif d’assistance.

Languages :

  • Français courant (parlé, lu, écrit) ;
  • Bonne Connaissance de l’anglais et /ou italien (souhaitable).

Personal requirements :

  • Esprit d’adaptation aux conditions de vie simples, à un climat sec chaud / très chaud et à des contraintes de sécurité ;
  • Sens de l’organisation, de la gestion et de la planification ;
  • Excellent sens relationnel, diplomatie et approche partenariale ;
  • Flexibilité et capacité de travail dans un contexte difficile, sous pression et dans un milieu souvent non confortable ;
  • Capacité de communication et de travail en équipe et dans un contexte multiculturel ;
  • Aptitude à travailler dans un environnement de sécurité très volatile et dans les conditions de vie basique ;
  • Respect des valeurs/mission INTERSOS.
Critères de l’annonce pour le poste : CHEF DE PROJET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, BOL, TCHAD
Métier :
Métiers de la santé et du social
R&D, gestion de projets
Secteur d´activité :
Activités associatives
Type de contrat :
CDI
Région :
Abéché – Am Timan – Amdjarass – Ati – Bardaï – Biltine – Bol – Bongor – Doba – Fada – Faya-Largeau – Goz Beïda – Koumra – Laï – Mao – Massakory – Massenya – Mongo – Moundou – Moussoro – Ndjamena – Pala – Sarh
Niveau d’expérience :
Expérience entre 2 ans et 5 ans
Niveau d’études :
Bac+4
Langues exigées :
AnglaisCourant
FrançaisCourant
ItalienCourant
Nombre de poste(s) : 1

L'ENTREPRISE

non renseigné
Retour en haut