Société › Actualité

Emballages plastiques: l’ADHET demande de nouvelles lois

La journée mondiale de l’environnent est célébrée ce jour. Et le président de cette association tchadienne en a profité pour faire une sortie.   Le secrétaire général de l’Alliance des Défenseurs des Droits Humains et de l’Environnement au Tchad (ADHET), Abba Daoud Nandjede a fait, ce lundi 4 juin 2018, au siège de son association, une déclaration relative à la commémoration de la journée mondiale placée sous le thème « La lutte contre la pollution plastique » qui devra être célébrée demain mardi 5 mai dans plus de 100 pays. Cette journée vise à encourager la sensibilisation et des actions mondiales en faveur de la protection de l’environnement. Cette déclaration du secrétaire général de l’ADHET, Abba Daoud Nandjede s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pollution plastique qui représente une dangerosité. Cette matière non dégradable constitue une plaque imperméable bloquant à la fois l’infiltration d’eau pluviale dont le sol a besoin tant en nutriment pour la restructuration de sa texture qu’en fertilité. Le secrétaire général de l’ADHET, Abba Daoud Nandjede affirme que si ces emballages refont surface à N’Djamena, c’est parce que les autorités communales ont baissé la garde d’un côté et de l’autre les commerçants récalcitrants continuent à importer par la complicité des contrôles frontaliers les emballages plastiques. Par ailleurs, il souligne que la pollution plastique ne concerne pas que les emballages mais se focalise sur toute matière plastique à usage domestique ou industriel. « En ce qui concerne les matières à usage industriel, il s’agit de pneu, chambre à air qui après usage sont utilisés en combustion dans le domaine de la préparation ou par l’extraction de certaines matières telles que les fils de fer destinés à la fabrication des objets. Cette combustion contribue à l’augmentation des gaz à effets de serre qui est l’un des facteurs du réchauffement climatique, et à la pollution de l’air qui est à l’origine des maladies respiratoires », explique-t-il. L’ADHET appelle la population à la sauvegarde et à la protection individuelle ou collective de la mère nourricière et protectrice qu’est la terre. En outre, elle invite le gouvernement à réactualiser les mesures déjà existantes et à faire des lois de portée nationale contre la pollution plastique, « car le Tchad ne se limite pas seulement N’Djamena et les emballages plastiques sont d’usage national et non local, n’épargnant aucune partie du pays. »    




L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut