International › APA

Élections locale: Jour de vote à Dakar

Dans ce centre de vote dans la commune de Mermoz à Dakar où les électeurs, comme dans le reste du Sénégal, élisaient dimanche leur futur maire, partisans de l’opposition et la majorité se réjouissent du calme dans lequel s’est déroulé le scrutin.Les deux  dames sont arrivées tôt au centre de vote installé à l’école primaire Galandou Diouf de Mermoz, commune de résidence du président Macky Sall mais que dirige Barthélémy Dias, une des principales figures de l’opposition que ses amis espèrent reconduire à son poste pour l’installer ensuite à la tête de la ville Dakar à l’issue de ces élections locales qui se déroulaient ce dimanche 23 janvier au Sénégal. Oulimata Guiro, entrepreneuse et députée à l’assemblée nationale est mandataire de la coalition de l’opposition Yewi Askan Wi (Libérer le peuple en Ouolof, langue dominante au Sénégal). Ndeye Élisabéth Lindor Diop, experte en sécurité est mandataire de candidat du Parti socialiste Alpha Bayla Gueye, qui malgré son appartenance à la majorité présidentielle se présente en solitaire à ce scrutin, comme bien d’autres candidats partisans du pouvoir. À quelques minutes du début du dépouillement des bulletins de votes, un moment habituellement propices aux angoisses, les deux dames étaient étrangement calmes. 

« Tout s’est bien passé, jusqu’ici. Aucun problème n’est venu troubler le vote dans notre centre. Aucune anomalie n’a été constatée. Les électeurs sont arrivés er répartis dans dle calme » se réjouit Oulimata Guiro, face à son ami Ousseynou Diallo, un vétérinaire lui aussi mandataire du même camp dans ce centre de vote qui a abrite plusieurs. 

« Au Sénégal, il est rare qu’il y ait des troubles ou des violences le jour du vote. Les tensions se manifestent en général pendant les campagnes électorales, mais rarement le jour de l’élection, ce qui a été le cas aujourd’hui » se réjouit le partisan de l’opposition.

« Nous avons passé une agréable journée en compagnie des représentants de nos adversaires. L’atmosphère a été très familiale. Nous avons même partagé nos repas ensemble » insiste-t-il.

« Les troubles viennent généralement des fraudes ou des tentatives de fraudes. Nous n’en avons constaté aucun cas  dans notre centre », appuie Ndeye Élisabéth Lindor Diop, la mandataire du Parti socialiste, qui en dépit de la popularité que beaucoup attribuent au maire sortant de la commune garde un « grand espoir » pour que son candidat, sinon celui de la majorité présidentielle, l’emporte pour « empêcher Barthélemy Dias » d’être élu dans la commune pour qu’il n’accède pas à la mairie de Dakar. 

Celui qui a n’a cessé tout au long de la campagne électorale de s’installer dimanche soir dans le fauteuil « de maire de Dakar ou de dormir en prison » affronte six adversaires pour la conquête de la capitale sénégalaise qui regroupe 20% des 17 millions d’habitants que compte le Senegal. Parlais eux, il y Abdoulaye Diouf Sarr, actuel ministre de la santé et candidat de la majorité, dont les partisans vantent la gestion exemplaire de la pandémie de Covid19 qui vaut au Sénégal d’être cité parmi un exemple en Afrique. Il y a aussi  Pape Diop, ancien maire de Dakar (2002-2009) sous le règne de l’ancien président président Abdoulaye Wade artisan de la première alternance au sommet de l’Etat sénégalais en 2000 avant d’être battu en 2012 par l’actuel président Macky Sall qui fut un des ses plus proches collaborateurs. Il y également, Doudou Wade du Parti démocratique sénégalais (PDS), formation sui avaient initialement conduit président Abdoulaye Wade au pouvoir, sans oublier la maire sortante de Dakar Soham El Wardini qui assurait l’intérim depuis le départ forcé de Khalifa Sall écarté de la mairie après avoir été accusé puis condamné à cinq de prison et une privation de droits de civiques au motif officiel d’avoir profité de ses fonctions pour détourner 1,8 milliard de francs CFA (2,7 million) de la régie d’avance de la mairie de Dakar, ce qu’il a toujours contesté. 


« Ce serait très dangereux de confier une ville comme Dakar avec ses millions d’habitants et ses immenses moyens à un opposant comme Barthélemy Dias qui risque d’installer la mairie de Dakar dans un rapport de tension permanente avec le gouvernement. Son discours et son tempérament violents en font une véritable menace non pas pour la seule ville de Dakar mais pour tout le Sénégal surtout que le pays est à six mois de nouvelles élections législatives et à deux ans seulement d’une nouvelle présidentielle » s’inquiète Ndeye Élisabéth Lindor Diop, qui est cependant « prête à faire avec s’il est élu ». 

« Il n’y a aucune raison d’avoir peur de lui. Barthélemy Dias a un excellent bilan à la tête de la commune de Mermoz qu’il tentera de reproduire s’il est élu comme

Maire de Dakar. En plus, il est entouré d’une coalition de partis et de personnalités expérimentés qui savent comment gérer une ville », rassure Ousseynou Diallo. 

« Nos adversaires s’inquiètent puisque notre victoire attendue à ces élections locales, à Dakar notamment, installe notre camp dans une position de favoris lors des législatives prochaines prévues cet été et pourquoi pas la présidentielle de 2024 » poursuit son amie Oulimata Guiro, en allusion à l’appartenance de son candidat à une coalition qui rassemble, entre autres, les partis d’Ousmane Sonko – l’opposant qui monte au Sénégal et candidat, lui, dans la « capitale » du Grand Sud dont il est originaire, Ziguinchor, chef-lieu administratif de la Casamance –, et de Khalifa Sall qui malgré sa mise « hors jeu » par sa condamnation par la justice en 2018 conserve une popularité auprès de certaines franges de la population sénégalaise, à Dakar notamment. 



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut