International › APA

Démissionne du ministre sud-africain des Finances, l’opposition approuve

Pas d'image

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a accepté, mercredi, la démission du ministre des Finances, Nhlanhla Nene et nommé à sa place, l’ancien gouverneur de la banque de réserve, Tito Mboweni.La nomination de Mboweni fait suite à l’aveu de Nene la semaine dernière lors de l’enquête sur la captation de l’État qu’il s’était rendu au domicile de la famille Gupta pour y rencontrer l’ancien président Jacob Zuma, un ami des Gupta.

Nene s’était excusé pour les révélations tardives de ses réunions avec les Gupta, il subissait des pressions de l’opposition qui demandait sa démission.

En réponse, Nene a soumis une lettre de démission au président mardi matin, que Ramaphosa a accepté volontiers, le conduisant à nommer Mboweni plus tard dans la journée.


« Au cours des derniers jours, les Sud-africains ont longuement débattu des questions soulevées dans le cadre du témoignage du ministre Nhlanhla Nene devant la Commission d’enquête sur captation de l’État. En conséquence de ces développements, le ministre Nene a remis ce matin une lettre de démission dans laquelle il m’a demandé de le relever de ses fonctions de ministre des Finances », a déclaré le président.

De son côté, le parti d’opposition sud-africain, l’Economic Freedom Fighters, s’est félicité de la démission de l’ancien ministre des Finances Nhlanhla Nene.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut