Société › Education

Culture : au Tchad, les établissements vibrent au rythme de la semaine de la Francophonie

Le Centre d’apprentissage de la langue française (CALF) de Sarh a lancé le 14 mars la semaine de la langue française et de la francophonie, à la maison de la culture de ville de Sarh.

Une occasion pour les jeunes de quelques lycées de la ville de s’affronter lors d’une compétition de danses traditionnelle et moderne. Ils sont venus entre autres du complexe scolaire Kaguyo Moyangar, du lycée Ahmed Mangué, du lycée moderne de Sarh du lycée de l’excellence scientifique. Étaient aussi présents, les amis, les parents des élèves et les jeunes de la ville. La déléguée provinciale à l’enseignement et à la jeunesse du Barh-Ko a également rehaussé de sa présence cette cérémonie.

Après avoir retracé l’origine du mot « francophonie » et rappelé que le monde compte 220 millions de francophones, le directeur du Calf de Sarh, Abdelkader Mahamat Djibrine, affirme que ces francophones fêtent leur langue en partage et la diversité de la francophonie à travers plusieurs activités. « Le CALF de Sarh s’associe à eux et à vous pour fêter cet évènement très riche […] sur une semaine. » précise-t-il.

A la suite de cette allocution, les élèves des différents lycées sont montés tour à tour sur le podium pour démontrer leur talent de danseurs.  Le bal a été ouvert avec des prestations de danse moderne du Complexe solaire Kaguyo Moyangar.


Les élèves du lycée de l’excellence scientifique ont conclu la soirée avec la danse traditionnelle. L’animateur a clôturé l’évènement en rappelant que les résultats de cette compétition inter-établissement seront publiés le mercredi 20 mars à la cérémonie de clôture de la semaine de la langue française et de la francophonie.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut