International › APA

Côte d’Ivoire: le 5è SARA couplé à la 4è Semaine africaine de vulgarisation agricole (Ministre)

La Côte d’Ivoire accueille la 4è édition de la Semaine africaine de vulgarisation agricole (SAVA) couplée à la 5è édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA) prévue du 22 novembre au 1er décembre prochain, a annoncé, lundi à Abidjan, le ministre ivoirien de l’agriculture et du développement rural, Kobénan Kouassi Adjoumani au cours d’une présentation devant la presse.Organisée par le Forum africain pour les services de conseil agricoles (AFAAS) en collaboration avec le Réseau de services de conseil agricole et rural en Afrique occidentale et centrale (RESCAR-AOC) et le gouvernement ivoirien, la 4è édition de la Semaine africaine de vulgarisation agricole (SAVA) a pour thème «secteur privé et services de conseil agricole : quelles synergies pour un développement agricole durable en Afrique ? ».

 «La particularité du SARA 2019 est que cette année, il sera couplé avec l’organisation de la 4è semaine africaine de la vulgarisation agricole et qui va rassembler sur un même espace, au parc des expositions, les principaux acteurs de la chaîne de valeurs agricole, sylvicole, de l’élevage et de la pêche », a souligné le ministre de l’agriculture et du développement rural, Kobénan Kouassi Adjoumani.

« Il promet d’être très riche en termes de participation et en termes d’événements mais surtout en termes d’innovation » a ajouté le ministre Adjoumani en présence de ses collègues Moussa Dosso (ressources animales et halieutiques) et Alain Richard Donwahi (Eaux et forêts).

La 5è édition du SARA se déroulera autour du thème, « agriculture intelligente et innovations technologiques : quelles perspectives pour l’agriculture ivoirienne ? » avec la France comme pays invité d’honneur. 

« Ce salon est une belle occasion qui s’offre au monde agricole de mener de véritables réflexions sur des thèmes d’importance capitale, thèmes relatifs aux contraintes et aux défis auxquels notre agriculture se trouve confrontée et par la suite, proposer des solutions idoines et appropriées », a poursuivi M. Adjoumani.


Pour lui, « le SARA 2019 offre une occasion de mobilisation des ressources financières et des ressources humaines, pour soutenir et encadrer nos producteurs, afin qu’ils puissent mettre sur le marché des produits compétitifs, rentables, capables d’assurer la durabilité de notre agriculture ».

Qualifiant ce Salon de «véritable outil d’intégration vis-à-vis des acteurs nationaux et internationaux », le ministre de l’agriculture et du développement rural a relevé que « c’est un véritable levier dont nous sommes fiers, car le SARA est aujourd’hui devenu un salon de référence en Afrique subsaharienne ».

Cette édition 2019 attend la participation de 30 pays, 800 entreprises dont 30 françaises et plus de 300 000 personnes, selon le Commissaire du Salon, Mme Condé Touré Diénébou, ajoutant qu’un concours de startup constituera l’une des innovations ainsi que la promotion du deuxième Programme national d’investissement agricole (PNIA 2).

La 4è édition du SARA qui avait pour thème en 2017, « la transformation structurelle de l’économie agricole face au changement climatique », a eu comme pays à l’honneur l’Afrique du Sud après le Maroc en 2015.


loading...


À LA UNE
Retour en haut