International › APA

Côte d’Ivoire/ Budget 2019: 1305,4 milliards FCFA mobilisés à fin mars 2019

Pas d'image

Quelque 1305,4 milliards FCFA ont été mobilisés en Côte d’Ivoire à fin mars 2019 pour une prévision de 1397,5 milliards FCFA au titre du budget 2019 qui s’équilibre en charges et en ressources à 7334,3 milliards FCFA, a appris APA mercredi de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.« Le budget de l’État pour l’année 2019 s’équilibre en charges et  en ressources à 7334,3 milliards FCFA. A fin mars 2019, la mobilisation  des ressources s’établit à 1305,4 milliards FCFA pour une prévision de  1397,5 milliards FCFA, soit un taux de réalisation de 93,4%», a révélé  le ministre Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement ivoirien  à l’issue d’un Conseil des ministres présidé par le président  Alassane Ouattara au palais présidentiel d’Abidjan.

 Poursuivant, M.  Touré qui est par ailleurs, le ministre de la communication et des  médias, a expliqué que ces réalisations comprennent 824,2 milliards  FCFA de recettes fiscales, 31,4 milliards FCFA de recettes non fiscales,  237 milliards FCFA de mobilisation sur les marchés monétaires et  financiers, 189 milliards FCFA de ressources extérieures et 23,8  milliards FCFA de ressources de trésorerie.

 « Les dépenses exécutées à  fin mars 2019 s’élèvent globalement à 1281,9 milliards FCFA pour une  prévision de 1325, 4 milliards FCFA, soit un taux d’exécution de 96,7%»,  a-t-il précisé.  


Concernant en particulier les dépenses de lutte contre  la pauvreté et les disparités sociales, a souligné M. Touré, elles se  sont établies à 504,6 milliards FCFA en dépassement de 62,6 milliards  FCFA  par rapport à l’objectif plancher de 482 milliards FCFA à mars  2019.

 « Globalement l’exécution du budget de retard au terme  du premier trimestre de l’année 2019 a été caractérisée par une  mobilisation satisfaisante des recettes fiscales et une bonne maîtrise  du niveau d’exécution des dépenses », a estimé le porte-parole du  gouvernement ivoirien.


loading...


À LA UNE
Retour en haut