› Politique

Colloque de Brazzaville : Deby invite l’Afrique et la France à une introspection critique

Colloque de Brazzaville

Au colloque de commémoration des 80 ans de la France libre à Brazzaville, Idriss Deby Itno demande d’ériger une stèle mémorielle en France pour marquer le sacrifice des soldats africains aux cotés de la France en 1940

Les dirigeants africains et de la France sont à Brazzaville pour commémorer les 60 ans d’indépendance de l’Afrique francophone et les 80 ans de la France libre. Le « Manifeste de Brazzaville » marque l’appel du général De Gaulle à la résistance pour éviter la capitulation et poursuivre le combat et la  création du Conseil du premier organe de la France libre. Prenant la parole ce 27 octobre, à l’ouverture du colloque, le chef d’Etat tchadien a invité la France à nouer un véritable partenariat avec ses anciennes colonies. Lequel doit être fondé sur le respect mutuel, la complémentarité et la solidarité.

Il regrette que l’histoire entre les deux entités soit : « occultée et mise sous le boisseau de la résistance intérieure ». Le Maréchal du Tchad estime que la relation séculaire soit se manifester sur le terrain. « Le fer que nous avons porté ensemble hier contre l’ennemi de la France, à savoir le nazisme, doit aujourd’hui être solidement dressé contre l’ennemi du monde libre et de la civilisation », il appelle ainsi à la consolidation des liens historiques par des actes concrets.

D’après le numéro 1 tchadien : « Il n’est pas concevable que l’image du soldat tchadien ou centrafricain soit effacée de la mémoire collective et qu’aucune stèle mémorielle digne de ce nom ne soit érigée en France pour immortaliser cet acte exemplaire de solidarité humaine marquée du sceau de sacrifices immenses et d’indicibles souffrances ». Il pense que la contribution de l’Afrique à la libération de la France doit être matérialisée. Les soldats africains se sont sacrifiés en répondant à l’appel à la résistance lancé par le général De Gaulle, note-il.

« Si 80 ans après les engagements n’ont pas été tenus en dépit des promesses maintes fois réaffirmées, il y’a lieu de se livrer à une introspection critique », souligne le Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno.


 

 



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut