› Politique

CEMAC : Mahamat Idriss Deby fait des propositions pour la croissance économique et la réduction de la pauvreté

croissance économique ereductionde la pauvrete
A l’issue du Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la CEMAC, du 18 août 2021, le président de la transition au Tchad, Mahamat Idriss Deby a invité ses pairs à une réaction appropriée, coordonnée et solidaire

A l’effet de redessiner la situation économique et monétaire de la sous-région, les Chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), se sont réunis par visioconférence, à l’appel du président camerounais, Paul Biya. Les travaux étaient placés sous le thème : « évaluation de la situation macroéconomique de la zone CEMAC en contexte de pandémie du Covid-19 et analyse des mesures de redressement ». Il était question d’évaluer et d’apporter les solutions aux maux qui empêchent l’épanouissement économique et monétaire de la sous-région. Notamment des défis sécuritaires, de la crise sanitaire liée au Covid-19 et de la baisse des cours et la production des produits pétroliers.

Nonobstant sa première participation  au Sommet des chefs d’Etat de la CEMAC, le président du Conseil militaire de transition du Tchad, fait des propositions pour le redressement de l’économie de la sous-région et la renégociation de la dette conformément au Cadre commun du G20.

Pour lui, les principaux piliers de cette seconde génération des reformes qui vise à accélérer la croissance économique et réduire la pauvreté devraient reposer :

– Primo, sur la compétitivité, l’attractivité de nos économies et leur transformation en vue d’une croissance durable, inclusive, davantage digitale, pro business et créatrice d’emplois, mettant l’accent sur l’amélioration du climat des affaires,  l’industrialisation, le développement du secteur financier et le renforcement de l’intégration régionale ;


– Secundo, sur la gouvernance du secteur et des services publics, à travers l’amélioration de la gestion des finances publiques et parapubliques, l’accroissement des investissements dans les secteurs de l’énergie verte, de l’eau, de l’agriculture et de l’élevage

– Et tertio, sur le capital humain, par l’accélération des programmes de vaccination anti-covid-19, l’ouverture des économies, le renforcement des politiques et des offres publiques en matière de santé, de formation et d’éducation.

« Les reformes structurelles dans lesquelles nous nous engageons sont difficiles. Cependant, dans un environnement mondial de plus en plus compétitif, marqué par une récurrence des crises plus sévères les unes que les autres, nous, Etats membres de la CEMAC, n’avons d’autre choix que de bâtir une résilience fondée sur la transformation de nos économies », propose Mahamat Idriss Deby.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut