Eco et Business › Agro-industrie

CEMAC: la CEBEVIRHA a besoin de 130 milliards

Les différents pays de la communauté ont signé un accord en début de ce mois afin de chercher les fonds nécessaires au fonctionnement de l’organe.

 

Les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) cherchent des fonds pour appuyer leur organisation commune à savoir : la Commission Economique du Bétail, de la Viande et de Ressources Halieutiques (CEBEVIRHA). Cela a fait l’objet d’un accord à Malabo au début de ce mois.

La Commission Economique du Bétail, de la Viande et de Ressources Halieutiques a besoin de 130 milliards de francs CFA pour participer  à la production animale, halieutique durable et suffisante. Le but étant d’assurer la sécurité alimentaire des populations des six pays de la Cemac et, de favoriser l’émergence des chaines de valeur pour réduire la pauvreté. L’ambition est de participer à la croissance du Produit Intérieur Brut (PIB), comme souhaité dans le plan stratégique 2015-2025 de la CEBEVIRHA.


Ce plan est décliné en 5 points stratégiques, 16 programmes et 55 projets, issus des priorités des Etats de la Cemac. Il résulte d’un constat des secteurs de l’élevage, de pêche et de l’aquaculture des six  pays membres de ladite institution.

Compte tenu de la crise financière dont souffrent ces Etats, mobiliser 130 milliards n’est pas une chose facile.  Il devient nécessaire pour la Cemac de mobiliser les fonds internationaux. C’est ce qui a occasionné la signature d’un accord entre la CEMAC et MRP (une ONG belge) à Malabo pour la mobilisation des ressources conséquentes.  Pour ce faire, une table ronde des donateurs est prévue à Bruxelles, en décembre prochain.


loading...


À LA UNE
Retour en haut