International › APA

CAN 2019/ Finale : Sénégalais et Ivoiriens se remettent à Dieu pour le sacre des Lions

Pas d'image

A quarante-huit heures de la finale de la 32è édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football, vendredi au Caire (Egypte) qui opposera l’Algérie au Sénégal, les supporters des Lions de la Teranga et leurs hôtes ivoiriens font corps pour le premier sacre de l’équipe nationale du Sénégal.Vendeur de médicaments traditionnels, Modou Fall qui se présente comme « le supporter No1 des Lions du Sénégal », note la complexité de cette finale mais « le dernier mot reviendra au Sénégal qui va remporter sa première CAN sur le score de 2-1 avec  Sadjo Mané et Idrissa Gueye buteurs ».

« Nous avons les joueurs de qualité pour être sacrés champions d’Afrique au soir du 19 juillet. Depuis les indépendances, la Coupe nous fuit. Cette année sera la bonne, par la grâce de Dieu », soutient-il.

Papa M’bow (vendeur de matériel informatique), ne dit pas le contraire. Pour lui, « c’est un grand rendez-vous pour le football sénégalais qui n’a jamais remporté ce trophée continental », espérant que  « les Dieux  du football seront avec nous cette fois-ci pour remporter la Coupe ».

M. M’bow ajoute que le Sénégal a une mission de « venger la Côte d’Ivoire, notre pays d’adoption, éliminée en quart par l’Algérie, et ça les joueurs le sachant, ils doivent jouer avec détermination pour faire honneur aux peuples de ces deux pays », conseille-t-il, avec un pronostic de 2-0 pour les Lions.

« C’est une double revanche ) prendre pour le Sénégal qui doit d’abord laver l’affront de la défaite (0-1) en match de groupe puis venger la Côte d’Ivoire, cruellement, sortie par l’Algérie en quart de finale aux tirs au but », renchérit, pour sa part, Bara Gueye.

Selon lui, les Lions ont l’obligation de réussir  cette « mission », prédisant « deux buts de Sadio Mané et de M’baye Niang pour une victoire 2-0, synonyme de sacre des Lions, si Dieu le veut ».

Quant à Mme  Rokia M’beguere (coiffeuse), elle dit être « fatiguée » des campagnes infructueuses du Sénégal et qu’il est temps de « conjurer ce mauvais sort ». « Cette année, la CAN ira séjourner à Dakar car j’ai confiance aux Lions. Avec l’aide de Dieu, la victoire ne nous échappera pas comme en 2002 ».


Par solidarité sous-régionale, le cœur de l’Ivoirienne Elisabeth Lekpo, la cinquantaine, bat à la chamade pour les Lions du Sénégal qui « représentent l’Afrique de l’Ouest dans cette finale ».

« Donc, je prie pour la victoire des Lions. Je ne demande pas beaucoup de buts, un seul suffit pour remporter la Coupe. Le vendredi, nous allons fêter la victoire avec nos frères et sœurs sénégalais », se convainc-t-elle.

Et Kady M’baye, de conclure que « par la grâce de Dieu, le Sénégal va remporter la coupe. Nous sommes fatigués de revenir bredouilles à chaque CAN. Cette année, la coupe ira au Sénégal pour venger la Côte d’Ivoire ».

Pour cela, elle demande aux joueurs de « penser au peuple sénégalais et à leurs frères ivoiriens qui les supportent. L’Algérie nous a toujours battus mais cette fois c’est une finale et nos joueurs doivent se sacrifier pour avoir le gain du match avec un score d’un but à zéro ».

La finale du 19 juillet est la 23è confrontation entre l’Algérie et le Sénégal, toutes compétitions confondues, depuis 1977 avec un avantage confortable aux Fennecs algériens.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut