International › APA

Au Sénégal, seuls 10% des chercheurs sont des femmes (officiel)

Pas d'image

Les femmes sénégalaises ont encore du chemin à faire pour s’imposer dans le domaine de la recherche scientifique car, seuls 10% des chercheurs sont des femmes, a affirmé, jeudi à Dakar, le professeur Ndèye Coumba Touré Kane, conseillère technique n°1 du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (Mesri).« Dans le monde, 29 % seulement des chercheurs sont des femmes, tandis que la junte féminine représente jusque-là 3% des Nobels scientifiques et 11 % des hautes responsabilités universitaires. Ces statistiques se retrouvent dans le contexte de notre pays où seuls 10% des chercheurs sont des femmes », a expliqué le professeur Ndèye Coumba Touré Kane.

Elle s’exprimait à l’ouverture de la 2ème édition du Forum Mondial sur les femmes dans la recherche scientifique (GoFoWiSeR, sigle anglais) qui se tient à Dakar du 18 au 19 juillet 2019. GoFoWiSeR est soutenu par un consortium dirigé par Femmes Africaines dans la Recherche et le Développement Agricoles (AWARD).

Notant « des signes encourageants », elle a soutenu que « les femmes sont encore sous représentées dans les sciences aussi bien dans la recherche fondamentale qu’au niveau décisionnel dans les universités ».

« Devant ce constat, l’Afrique doit s’engager résolument dans l’éducation et la formation des jeunes surtout des filles dans les compétences en sciences et technologies pour assurer sa réelle émergence », a-t-elle suggéré, estimant que « la science étant l’une des clés de la connaissance, les femmes pour accéder à la connaissance et parvenir à l’égalité doivent avoir accès à la science ».


Selon ses organisateurs, la deuxième réunion du Forum mondial sur les femmes dans la recherche scientifique (GoFoWiSeR) offre une plateforme de discussion et de plaidoyer à plus de 200 participants comprenant des dirigeants d’institutions de recherche, des bailleurs de fonds pour la recherche, des femmes scientifiques et d’autres parties prenantes.

Les tendances et stratégies d’augmentation du nombre de femmes et de leurs expériences dans le domaine scientifique sont au menu des débats. La réunion du GoFoWiSeR de Dakar fournira une occasion précieuse de catalyser de nouvelles connexions et de renforcer le réseau d’acteurs et de défenseurs travaillant à augmenter le nombre et à améliorer les expériences des femmes dans la recherche scientifique.


loading...


À LA UNE
Retour en haut