International › APA

Au moins deux morts dans une manifestation de l’opposition togolaise

Pas d'image

Au moins deux personnes, dont une enfant ont perdu la vie, samedi à Lomé, lors d’affrontements entre forces de l’ordre et manifestants au terme d’une première journée de manifestation de l’opposition.Pour l’heure, rien ne filtre sur les conditions de ces décès. Mais le ministre de la Sécurité a déclaré que l’enfant a été « tué par balle par des individus à bord d’un véhicule 4X4, sans plaque », informant qu’actuellement des recherches sont en cours pour retrouver le véhicule et les auteurs.

Plusieurs blessés sont signalés à Sokodé, Bafilo et Tchamb, villes situées à l’intérieur du pays.

Ce samedi, c’est le premier jour du mouvement d’humeur d’une série de dix manifestations de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition qui réclame une reprise du processus électoral.


Une initiative contre laquelle le gouvernement s’oppose, évoquant des risques d’affrontements entre manifestants de l’opposition et militants d’autres partis engagés dans le processus. Débutée le 4 décembre 2018, la campagne électorale pour les législatives peine à s’imposer dans le quotidien des Togolais.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut