Eco et Business › Energie

Am-djarass : la ville bientôt alimenté par les éoliennes

Une centrale éolienne est en construction depuis 2015, après qu’une étude commandée par le gouvernement ait déterminée que la ville était beaucoup traversée par le vent.

 

Le Tchad a lancé un projet pilote de champ d’éolienne dans la localité de Am-djarass. Il est question au terme de ce projet que toute cette ville soit alimentée par l’énergie éolienne. Lancé en 2015, ce concept doit aider le gouvernement tchadien à choisir entre reconversion solaire ou éolienne du pays.

Cette solution énergétique innovante pour le Tchad, s’exécutera en deux phases. La première consiste au génie civil, le montage mécanique et la mise en place des ovans. Celle-ci a duré deux ans. C’est-à-dire de 2015 à 2017. La deuxième phase lancée en 2017, consiste au tirage des câbles électriques jusqu’aux postes de raccordement en plus de la clôture.

La centrale composée de quatre éoliennes est déjà activité. Selon la présidence de la république tchadienne, chacuen de ses éoliennes a « une production maximale de 250 KW ». D’ailleurs « c’est pour apprécier toutes ces avancées que le Président de la République s’est déplacé sur le site ».

Lors de son séjour à Am-djarass Idriss Deby et son épouse ont visités dans la salle de contrôle et la salle de stockage des batteries. Selon les techniciens chargés de réaliser les travaux de cette centrale, « il ne reste que l’installation des disjoncteurs pour raccorder l’énergie produite par la centrale au réseau électrique d’Amdjarass ».

Pour que l’objectif d’alimentée à 100% la ville en énergie renouvelable soit atteint, le trésor public a du « injecté dix millions d’euro dans ce projet ». Une somme que même le Président trouve élevée.


 

 

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut