International › APA

Afrobasket féminin : le Sénégal s’incline en finale face au Nigeria (55-60)

Pas d'image

Comme en 2017 au Mali, l’équipe nationale féminine de basketball du Sénégal a courbé l’échine devant le Nigeria (55-60), dimanche soir à Dakar Arena de Diamniadio (périphérie de Dakar), en finale de l’Afrobasket.Dans une salle comble, le Sénégal met le bleu de chauffe dès le premier quart temps. La première possession des Lionnes est transformée en panier par la meneuse Binetou Diémé sur une pénétration dont elle a le secret. Le Nigeria élabore avec succès un jeu favorisant des décalages sur les côtés. Et sur la ligne des lancers francs, les D’Tigress se montrent aussi adroites. Malgré des points de Ndèye Sène et d’Oumou Khaïry Sarr, le Nigeria remporte ce quart temps (10-14).

Léna Niang lance parfaitement le Sénégal dans le deuxième quart en réussissant deux tirs primés. Mais les Lionnes ont des carences dans le repli défensif. Le Nigeria en profite pour prendre le large sur des actions supersoniques rondement menées. Et la plupart du temps, Kalu, la meneuse des D’Tigress se charge de servir ses coéquipières dans d’excellentes conditions. A la mi-temps, le score est de 24-32 en faveur du Nigeria. 

Le Sénégal entre poussivement dans le troisième quart temps. Les Lionnes ne contestent pas avec hargne les shoots de leurs adversaires. Au fil du match, le Nigeria affiche une efficacité clinique sur les tirs à trois points pour garder son avance. Peu inspirées, certaines joueuses de la team Sénégal à l’instar de Ndèye Sène perdent une kyrielle de ballons d’attaque. 

Au moment de démarrer le quatrième et dernier quart temps, le Sénégal est toujours mené par le Nigeria  (37-48). Crispées, les Lionnes peinent à effacer l’ardoise. Un panier à deux points plus une faute subie par Mame Marie Sy redonne de l’espoir au public. Astou Traoré l’imite aussitôt en bon capitaine. La fin de la partie est marquée par un chassé croisé. Dans le money time, aucune des deux sélections ne lâche rien.


Finalement, ce sont les D’Tigress qui ont les nerfs plus solides pour gagner au forceps cette rencontre palpitante de bout en bout (55-60). En lever de rideau, le Mali a décroché la médaille de bronze grâce à sa victoire contre le  Mozambique (54-66).

 

loading...


À LA UNE
Retour en haut