Société › Actualité

Afrique : 125 milliards FCFA d’aide humanitaire de l’Union européenne

La commission de l’Union Européenne a décidé de débloquer la somme de 191 millions d’euros envers des pays du continent touchés par une crise humanitaire.

 

La commission de l’Union européenne a annoncé qu’elle va mettre à la disposition des pays du Sahel en Afrique, 191 millions d’euros, soit plus de 125,2 milliards FCFA  pour appuyer l’action humanitaire dans ces pays.

Ce soutien financier est une mesure prise par l’institution pour aider la région du Sahel qui selon elle, est confrontée à la plus grave crise alimentaire et nutritionnelle de ces cinq dernières années ainsi qu’à une insécurité persistante.

« Vu les nombreuses personnes touchées par la crise alimentaire qui s’aggrave au Sahel, il n’y a pas de temps à perdre. L’aide de l’UE consistera en une assistance vitale pour les personnes les plus vulnérables.», a déclaré dans un communiqué, Christos Stylianides, commissaire à l’aide humanitaire et la gestion des crises. Et « les nouveaux montants débloqués visent à porter secours à plus de 1,1 million de personnes qui ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence, tout en finançant le traitement de plus de 650 000 enfants souffrant de malnutrition sévère», poursuit-il.


Ces fonds soutiendront également des initiatives de réduction des risques de catastrophes pouvant aider les populations à mieux se préparer aux catastrophes naturelles.

Cet appui va bénéficier à huit pays des sous-régions Afrique centrale et Afrique de l’Ouest. Notamment, le Niger (32,2 millions d’euro), le Burkina Faso (11,1 millions d’euro), le Mali (35,3 millions d’euro), la Mauritanie (11,4 millions d’euro), le Nigéria (35,3 millions d’euro), le Sénégal (1 million d’euro), le Tchad (40,2 millions d’euro), et le Cameroun (13,9 millions d’euro). En outre, des fonds régionaux d’un montant de 10,8 millions € seront débloqués.

L’UE est l’un des partenaires financiers majeurs des pays du Sahel. En 2017, elle a alloué 240,8 millions d’euro d’aide humanitaire aux populations de cette région.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut