Politique › Institutions

Administration territoriale : réorganisation des provinces et départements

Lors d’un conseil des ministres le 31 mai dernier, un projet d’ordonnance portant déterminant les Principes Fondamentaux de l’Organisation administrative du Territoire a été examiné.

 

Les sujets en rapport avec l’administration territoriale intéressent vraiment le gouvernement tchadien. En effet, en plus d’examiner un projet d’ordonnance portant charte des partis politiques, le conseil des ministres qui s’est tenu hier, s’est penché sur un autre projet d’ordonnance déterminant les Principes Fondamentaux de l’Organisation administrative du Territoire de la République du Tchad.

Selon le compte rendu de ce conseil qui a approuvé ce projet d’ordonnance, il ressort que« après analyses des manquements et échecs des initiatives précédentes et conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution qui prône une structure de décentralisation simple et alléger, le présent projet d’Ordonnance structuré en quatre titres et dix articles réaffirme que la République du Tchad est organisée en circonscriptions administratives et en collectivités autonomes. Le projet définit que les collectivités autonomes correspondent à deux niveaux d’unités administratives. Ces unités administratives sont les provinces et les départements. La province comprend plusieurs départements et le département comprend plusieurs communes ».


Cette adoption, se base sur le fait que « dans un Etat unitaire fortement décentralisé comme le nôtre, les défis majeurs de notre efficacité et efficience administratives sont les mécanismes de conception, coordination, d’animation et de contrôle des services publics déconcentrés ».

En dehors des projets d’ordonnance en rapport avec l’administration territoriale du Tchad, deux autres projets d’ordonnance ont nécessité l’attention des membres du gouvernement. Il s’agit du projet d’Ordonnance portant Attributions, Organisation et Fonctionnement du Corps de Police Judiciaire et celui portant Amnistie des Atteintes à l’Intégrité de l’Etat

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut