International › APA

Abuja, Cotonou et Niamey en patrouilles communes pour stopper la contrebande

Le Bénin, le Niger, le Nigéria ont annoncé la création de patrouilles communes pour contrer la contrebande au niveau des frontières du Nigéria, rapporte le communiqué final d’une rencontre tripartite tenue, jeudi 14 novembre 2019 à Abuja (Nigeria).Selon le texte dont APA a obtenu copie vendredi, deux décisions majeures ont été prises. Il s’agit, dans un premier temps, de la mise en place d’un comité de suivi et d’évaluation pour trouver des solutions en vue du renforcement de la répression des marchandises passées en contrebande et autres questions connexes.

Aussi, le Nigéria, le Bénin et le Niger se sont mis d’accord sur l’établissement d’un comité de facilitation du commerce afin de promouvoir le commerce inter-régional, ainsi que la mise en place de sanctions contre le trafic de marchandises.

La rencontre tripartite a également décidé de la création d’une équipe de patrouille frontalière mixte comprenant la police, les douanes et l’immigration des trois pays.

« Les forces de sécurité (police, armée, marine, douanes…) des trois pays patrouilleront ensemble sous une force conjointe », rapporte le communiqué qui précise que le comité de suivi et d’évaluation va se réunir les 25 et 26 novembre 2019 pour faire des recommandations sur une réouverture des frontières.


Les trois gouvernements ont convenu « de veiller à ce que les ressortissants des trois pays entrent et sortent des États avec des documents de voyage valides, reconnus par la CEDEAO, par le biais de postes contrôle reconnus », a conclu le communiqué.

Etaient présents à la rencontre, les ministres des Finances, des Affaires étrangères, du Commerce et de l’Intérieur du Niger, du Nigeria et du Bénin, ainsi que les autorités douanières des trois pays.


loading...


À LA UNE
Retour en haut