› Non classé

Abougoudam : installation du nouveau préfet

Mahamat Hamid Khamis, a pris fonction mercredi 11 septembre à l’Est du pays et la cérémonie d’installation a été présidée par le gouverneur de la province du Ouaddaï, Ramadan Erdebou.

La sous-préfecture d’Abougoudam a été érigée en département suite aux recommandations du forum des réformes institutionnelles. Le département d’Abougoudam complète la liste des quatre départements de la province du Ouaddaï.

D’après Ramadan Erdebou, « la mise en place de ce département permet au gouvernement de se rapprocher davantage de ses administrés. Ces stratégies constituent un rapprochement pragmatique et efficace à la politique du chef de l’Etat ».

« Le département d’Abougoudam a connu des moments de tension sociale difficile. La sécurité des personnes et de leurs biens a été mise à rude épreuve, de même que la cohabitation et l’encadrement de la population, au mépris des lois et des règlements régissant notre pays », a indiqué le gouverneur.

Le gouverneur a rappelé que la tenue des réunions et des manifestations publiques doivent être soumises à une déclaration préalable et à l’obtention d’une autorisation administrative. « Tout attroupement susceptible de troubler l’ordre public est strictement interdit et ne doit en aucun cas être admis ou autorisé », a-t-il souligné.


Il a également évoqué la question de la lutte contre l’incivisme et le désorde organisé ou conspiré. « Cela fait désormais partie de votre combat pour le rétablissement de la paix sociale ».

Le nouveau préfet a « la lourde responsabilité de rechercher et de faire répondre de leurs actes devant la justice, tous ceux qui tentent de troubler la tranquillité et l’ordre public. »

La prévention du conflit agriculteur-éleveur constituera « l’une de ses priorités pour permettre aux populations affectées par ce phénomène de cohabiter pacifiquement ». De même, « les bandits de grand chemin et autres coupeurs de route qui écument nos populations doivent être traqués avec la dernière énergie », précisé le gouverneur du Ouaddaï. Par ailleurs, il devra superviser le recouvrement des recettes de l’Etat pour faire face à la crise économique.

Mahamat Hamid Khamid est un militaire à la retraire qui a une riche expérience et une grande connaissance de la vie politique et administrative du Tchad. Il est un connaisseur du département d’Abougoudam pour avoir servi en tant que sous-préfet et préfet.


loading...


À LA UNE
Retour en haut