Santé › Actualité

Abéché : un Imam s’oppose à l’ouverture d’un bar près d’une mosquée

Abéché au Tchad. Droits réservés.

Cheikh Ali Ahmat Aïch, Imam au quartier Maguinier dans le deuxième arrondissement de la ville d’Abéché a dénoncé ce dimanche 20 octobre, la réouverture d’un débit de boissons non loin de mosquée.

A Abéché, deux camps s’opposent au sujet de la réouverture d’un bar à côté d’une mosquée. Ahmat Aïch, iman au quartier Maguinier est catégorique sur sa position. Pour lui, la location d’un espace de 13 m2 abritant un bar, juste en face d’une mosquée construite il y a près de 36 ans, n’est pas du tout acceptable. Pourtant, la loi impose une distance d’au moins 100 mètres.

« On a une mosquée qui a près de 36 ans et des gens veulent louer une concession voisine d’une superficie de 13m2, pour en faire en faire un bar. Nous avons refusé. Nous avons fait un courrier à la mairie le 9 juin 2019. Un courrier que j’ai remis au 3ème adjoint au maire en mains propres Je suis parti aussi en ville donner le courrier en mains propres au maire 3ème adjoint », explique Cheikh Ali Ahmat Aïch.

Une démarche qui semble ne pas avoir marchée. « Les éléments de la mairie sont arrivés sur les lieux et ont refusé de vérifier les faits. Ils ne les ont pas stoppés, ils n’ont rien fait et le problème s’est aggravé. Ces gens m’ont traîné en justice. J’y suis allé », ajoute-t-il.


Rappelons qu’il y a quelques années à cet endroit, il y avait un bar qui selon l’Imam avait été une scène de crime. On aurait enregistré la mort d’au moins six personnes.

Notons que cette mosquée comprend une Khalwa avec près de 270 enfants qui étudient la religion.


loading...


À LA UNE
Retour en haut