› Santé

Tchad : lancement la nouvelle subvention pour la lutte contre le paludisme

nouvelle subvention pour la lutte contre le paludisme

Le 18 octobre le ministre en charge de la Santé publique a procédé au lancement la nouvelle subvention pour la lutte contre le paludisme.

En présence de la Directrice Régionale pour l’Afrique du PNUD,  Ahunna Eziakonwa, Abdoulaye Sabre Fadoul a lancé, la nouvelle subvention pour la lutte contre le paludisme. Le HCNC a fait une brève présentation du contenu de la nouvelle subvention. S’en est suivie la signature de la convention par le Coordonnateur du programme national de lutte contre le paludisme Dr Mahamat Saleh Issakha Diar et le représentant résident du PNUD au Tchad Kamil Kamaludeen.

Le Chef de division de la gestion des subventions au Fonds Mondial Mark Edington a expliqué que son institution est engagée à soutenir le Tchad dans la lutte contre le paludisme.

Il a aussi salué les efforts fournis par le Tchad pour assurer le bien-être sanitaire des populations.

La Directrice Régionale du PNUD a tenu à préciser que le financement obtenu résulte du leadership du ministre de la santé publique et de la solidarité nationale qui a su porter la voix du pays entant que Président du HCNC pour convaincre le Fonds Mondial de la nécessité d’investir au Tchad afin de soutenir les actions de lutte contre le paludisme. Elle a ajouté que cette dynamique ouvre une nouvelle ère de renforcement de la coopération entre les deux institutions pour qu’au-delà des ressources mobilisées, l’appui du PNUD puisse contribuer davantage à soutenir la politique sanitaire du Gouvernement au bénéfice de la population tchadienne.


Le ministre de la santé publique et de la solidarité nationale a fait observer que le paludisme continue à occasionner des grandes pertes en vies humaines et en prospérité dans les pays qu’il affecte dont le Tchad. La prévalence du paludisme au sein des communautés est de 40,9% et les personnes les plus vulnérables sont les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes a dit le ministre tout en signifiant que cette maladie représente également le premier motif de consultations et d’hospitalisations mais aussi elle est la première cause des décès hospitaliers avec un pourcentage de 39,33%.

Dr Abdoulaye Sabre Fadoul a laissé entendre que pour l’atteinte des objectifs escomptés, la gestion du programme sera renforcée de même que les capacités des prestataires des soins au niveau décentralisé. Il a rassuré ensuite que l’enveloppe dégagée pour la nouvelle subvention qui est de 40 milliards sera gérée rationnellement afin que la population soit réellement déchargée de ce fardeau que représente le paludisme. Le ministre a adressé ses reconnaissances à tous les partenaires qui soutiennent le Tchad dans son combat.

Ensemble, on est fort, ensemble nous parviendrons à éliminer le paludisme au Tchad a conclu Dr Abdoulaye Sabre Fadoul.

Source: ministère de la Santé publique.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut