SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Adieu Hassane keiro le kainkoula!

Par Edouard Takadji - 24/05/2016

Décédé le 21 mai dernier à N’Djaména, les obsèques de l’artiste Hassan Keiro ont eu lieu ce mercredi 25 mai 2016. Mais qui était Hassan Keiro ?

 

Dans les rue de N’Djamena, ses fans l’appellent « One Man Show ». Ses compagnons de scène le désignent sous le nom de « Capi » (comme capitaine d’une équipe de football). Son sac cuir dont il ne se séparé jamais toujours en bandoulière l’homme ne passe jamais inaperçu non seulement à N’Djaména mais à travers le pays.

Ne le 6 juin 1965 à Bousso dans le département de Baguirmi, Hassan a connu une vie marquée par une perte dès son bas âge. Car à l’âge de quatre ans, Hassan est orphelin de père. Jumeau d’une petite Kindi, il est élevé par son oncle maternel. 1984 marque le départ d’une aventure théâtrale qui vient s’arrêter ce 21 Mai 2016.

Tout a commencé une matinée de 1984 où un de ses vieux amis lui a proposé de jouer un rôle dans une Histoire après le coup d’Etat. « Je suis arrivé au théâtre comme par hasard car je n’ai pas fréquenté une école d’art dramatique. J’ai rencontré le théâtre dans la rue. Un matin, un ami journaliste du nom Evariste Toldé m’a demandé de jouer avec lui et les gens ont apprécié », raconte ainsi Hassan de son vivant. Cette recherche du professionnalisme matérialiste par le goût d’un travail bien lui a ouvert les portes des scènes internationales et est désigné comme « le Baobab de la scène » tchadienne.

 


© Droits reservés
L’artiste Hassan Keiro
Marié et père de six enfants, Hassan Keiro a travaillé à la Radio diffusion nationale tchadienne où, en plus de son métier de technicien, il réalise une émission hebdomadaire baptisée « Lokinga Na Le Gosdje » en Ngambaye qui signifie « le Rendez – vous des Artistes » une émission fort appréciée et qui contribue largement à sa notoriété. Une célébrité qui au bout de plus de vingt ans de carrière à fait son chemin.

Il a participé dans plusieurs films et ces dernières années, il a consacré son temps à vulgariser deux pièces dont République à vendre et ma conscience.

Hassan Keiro est un artiste hors pair qui vient de partir a confié Manassé Ndou Nguinambaye, promoteur culturel et ami de longue date de l’humoriste.
 
MOTS CLES :  Nécrologie   Le Kainkoula   Hassane Keiro   Tchad 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

Cinéma: projection du film "La French"
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués