SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Marc Kerrien honoré pour son engagement militaire, au Tchad et dans d'autres pays

Par pontivyjournal.fr - 09/05/2016

Samedi 7 mai, le maire de Noyal-Pontivy, a reçu la Croix du combattant, au titre des opérations extérieures. Souvenirs du Tchad...

 

Sur le buffet de la cuisine des Kerrien, à Goudelin dans les Côtes-du-Nord, le transistor joue Ma cabane au Canada, le tube de cette année 1966. Entre deux chansons, la radio annonce les premiers essais nucléaires français dans le Pacifique… Dans sa chambre, Marc, 18 ans, a l’esprit ailleurs. La tête dans la valise. Il vient de s’engager dans l’armée de l’Air. Demain, c’est le grand saut…

Il rejoint Nîmes pour six mois de classes, puis l’école de mécanicien cellule hydraulique à Rochefort-sur-Mer.

Mécanicien au sol
Alors que les grèves ouvrières de janvier 1968 annoncent un printemps très agité, le jeune sergent est muté à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône).

"Mécanicien au sol sur Mirage 4, mon lit était à quelques mètres d'une bombe atomique, se souvient-il. Je n’y pensais pas. J’étais plongé dans mes cours du soir pour devenir mécanicien navigant».

Nous sommes en 1972. À 6 000 km de là, au Tchad, un autre jeune homme, Hissène Habré, cherche à renverser le pouvoir en place. La France intervient. L’armée de l’Air cherche des volontaires, pour les bombardements et la logistique.

Le Tchad!
Le jeune Breton est partant. Direction Fort-Lamy, la capitale (qui deviendra N’djamena l’année suivante). Premiers vols avec l’Escadrille tchadienne, sur DC3 Dakota, Broussard et bimoteur push-pull.

«J’étais toujours volontaire pour les missions de logistique durant les combats… Dans le désert du Tibesti par plus de 40°, du côté de Zouar et de Bardaï, à la frontière du Soudan, au nord de Faya-Largeau»…

Des décorations…
Un an d’opérations extérieures, et 300 heures de vol de combat (sur 3 500) qui lui vaudront de recevoir la médaille de reconnaissance de la Nation en 1993. Et enfin la croix du combattant ce samedi 7 mai au titre des Opex.

De retour en France, Marc Kerrien étrenne ses galons de sergent-chef sur la base militaire de Villacoublay, au sud de Paris. Il est affecté jusqu’au début 1975 à l’escadron Gael (Groupe aérien d’entraînement et de liaison), spécialisé dans les évacuations sanitaires, en France et sur les pays limitrophes. «On transportait des grands brûlés, des blessés graves, des personnes qui venaient se faire opérer du cœur à Paris… Je me souviens de deux jours d’attente sur un parking de Cherbourg avant de prendre en charge des quintuplés prématurés».

Le Glam…
Toujours sur la même base, il rejoint ensuite pour quatre ans le Glam, l’escadron de transport du président de la République et des autorités. Devenu adjudant, Marc Kerrien va ainsi parcourir l’Europe et l’Afrique sur Caravelle, au gré des déplacements officiels de Valéry Giscard d’Estaing, ou de son Premier ministre, un certain Jacques Chirac, "avec qui des liens se nouent rapidement et à qui je voue depuis une fidélité sans faille".


 


© letelegramme.fr
Marc Kerrien, médaillé de la Croix du combattant par le sous-préfet, Mikaël Doré
Direction Tahiti!
Au printemps 1979, le mécanicien navigant s’envole, avec le grade d’adjudant-chef, pour Punaauia, sur l’île de Tahiti en Polynésie française. En famille, avec Évelyne, sa femme depuis 1974, et leur premier enfant, Stéphanie, née en 1975.

Il va y rester un peu plus de deux ans, effectuant «quotidiennement des missions de transport et de ravitaillement» vers les atolls atomiques de Mururoa et Hao, toujours sur Caravelle. Des évacuations sanitaires aussi. «Le soir de Noël 1979, nous sommes partis pour rapatrier un légionnaire de Mururoa à Papeete. Il s’était pris un bouchon de champagne dans l’œil »

La retraite…
En août 1981, Marc Kerrien quitte les rivages ensoleillés du Pacifique et retrouve le climat plus morose de la métropole. Retour au Glam. La météo a changé, François Mitterrand vient d’être élu président…. «Moi je venais d’adhérer au RPR, et la proximité avec Jacques Chirac va me coûter un peu »… Terminés les voyages officiels. Retour aux évacuations sanitaires. Début du questionnement sur la suite à donner à son engagement. «En décembre, je bénéficie d’une formation d’initiation aux affaires. Je trouve un stage de six mois à Linpac à Noyal-Pontivy. Finalement, nous décidons en famille que je vais mettre un terme à ma carrière militaire après 15 ans de service».

En juillet 1982, Marc Kerrien est officiellement retraité de l’armée. Il est embauché dans la foulée à Linpac (lire ci-dessous). Une nouvelle vie débute, dans le civil…

Une vie après l’armée
Jeune retraité de l’armée, désormais installé à Noyal-Pontivy, Marc Kerrien va passer quatre ans à Linpac, de 1982 à 1986.

Président départemental des parents d’élèves de l’enseignement libre depuis 1984, il devient directeur adjoint chargé des relations avec les entreprises au lycée Saint-Joseph de Lorient en 1987.

En 1991, il quitte le lycée pour prendre la direction des syndicats intercommunaux de Pontivy (Pays d’accueil des Rohan, Syndicat d’aménagement touristique du canton, et Syndicat d’aménagement de la rive sud du lac de Guerlédan).

Secrétaire département du RPR, Marc Kerrien quitte les syndicats intercommunaux en 1998 quand il est élu conseiller régional. Un mandat auquel il se consacre jusqu’en 2004, année où il retourne dans le giron de l’enseignement catholique. Il est alors le Monsieur Europe de l’enseignement catholique dans le grand ouest.

En 2006, il intègre, à Paris, l’entreprise ASP, qui collecte la taxe d’apprentissage pour les établissements catholiques d’Île-de-France, puis de France. Il en devient le délégué général en décembre 2008, jusqu’à l’heure de la retraite en 2012.

Premier adjoint à Noyal-Pontivy à partir de 2003, il est élu maire en 2014. Marc Kerrien fêtera ses 68 ans en juin prochain.
 
MOTS CLES :  Marc Kerrien   Opex   France   Croix Du Combattant 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Noyal-Pontivy est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.

Agenda - événements

Cinéma: projection du film "La French"
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués