DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |     SITIC-2014  |    

Ndjamena: dénonciation de la mise en demeure de la radio FM Liberté

Par Autre médias - 13/10/2014

Dans un communiqué de presse conjoint, les associations des médias, dénoncent les menaces du HCC de saisir désormais le procureur de la République sans aucun dialogue

 


© refram.org
Notre consœur la radio 105.3 FM liberté a été mise en demeure le 08 octobre dernier par le haut conseil de la communication (hcc) pour avoir relaye un appel au mot d’ordre de «la ville morte» d’une association de la société civile.

Dans un communiqué de presse conjoint, les associations des médias, l’union des radios privées du Tchad(URPT), l’association des éditeurs de la presse du Tchad (AEPT) et l’union des journalistes tchadiens(UJT) déplorent la rapidité avec laquelle cette décision a été prise. L’URPT, L’AEPT et L’UJT dénoncent les menaces du HCC aux dires de son président, de saisir désormais le procureur de la république sans aucun dialogue.

De ce fait, les organisations des médias estiment que le haut conseil de la communication (HCC) garant de la liberté d’expression au Tchad, préfère désormais jouer le rôle du législateur à celui du régulateur.

 

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués