DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |     SITIC-2014  |    

Ndjamena: les journalistes tchadiens doivent semer l’amour

Par atpe - 01/10/2014

Dans le cadre de ses activités, le PDEV II, à travers ses composantes, médias publics par Equal Acceses, a organisé une formation sur la production des émissions interactives

 

L’émission interactive, appelée communément émission téléphonique, est un genre radiophonique très prisée par la population mais la non maîtrise de ce genre pose souvent des problèmes. Le PDEV, ayant pour objectif de faciliter le partage et l’accès à l’information, compte ainsi appuyer les radios partenaires à se former en production des émissions interactives de qualité. Pour cette session de formation, 14 radios partenaires de N’Djaména et des provinces y ont pris part. Situant le rôle des journalistes qui est celui d’informer et de sensibiliser sur le risque que parcourt la population, le ministre de la Communication leur a demandé de s’abstenir de diffuser certaines informations qui auront des effets négatifs sur la population. « Je vous demande d’utiliser vos plumes et vos micros pour semer l’amour et permettre la naissance d’une cohésion nationale au Tchad. Et tout faire pour qu’aucun problème ne surgisse au sein de la population » Le Ministre a indiqué qu’il n’est plus question d’avoir des journalistes qui ont les plumes dont l’encre dégoûte. « Vous devez utiliser votre encre pour l’amour du Tchad. »

 


© journaldutchad.com
Le Directeur de l’ONG/PDEV II, Dr Rodney Stubina, a précisé que ce programme est mis en œuvre par l’ONG internationale Relief and Développement (IRD) en collaboration avec des partenaires internationaux spécialisés dans le domaine de mobilisation et participation des jeunes. « L’objectif que vise ce programme ne peut être atteint qu’à travers le renforcement des capacités des radios partenaires. Donc, le choix porté sur les radios, n’est pas le fait du hasard ».

Le PDEV vient appuyer les efforts constants du Gouvernement tchadien dans le domaine de la communication et surtout de la professionnalisation des radios au Tchad. Le Directeur Pays PDEV II, Dr Rodney Stubina a rendu un hommage mérité au ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement pour ses initiatives dans le domaine de la professionnalisation des médias et surtout sa disponibilité à être toujours aux côtés et à l’écoute des partenaires du Tchad.

Pour Mme Zara Yacoub, l’objectif de ce programme vise à réduire les risques liés à l’extrémisme violent. « Le PDEV II vise à promouvoir la paix et le développement dans les communautés au Tchad par l’engagement des communautés à combattre les situations négativement vécues et réaliser le changement positif ». La cérémonie de clôture a eu lieu à la Maison des Médias du Tchad en présence du Ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Hassan Sylla Bakari.

Des journalistes formés en Santé de reproduction et sur le Genre
Le cercle des journalistes tchadiens en Santé de Reproduction a organisé un forum sur les questions de santé de la reproduction (SR) et les Violences Basées sur le Genre (VBG), le vendredi 19 septembre 2014, dans la salle multimédia du CEFOD. Des journalistes de la presses écrite et de l’audiovisuel du public et du privé, des représentants des organisations professionnelles des journalistes, ceux du ministère de la Communication ainsi que du UNFPA ont également pris part à ce forum. L’objectif est de réfléchir, ensemble, sur l’apport du journaliste dans le chantier de la réduction de la mortalité maternelle, lancé par les plus hautes autorités du pays.

Le Représentant de l’UNFPA, Mamadou Dicko, a indiqué que la mortalité maternelle et les violences basées sur le genre vont à l’encontre de l’instauration du développement, de l’égalité et de la paix. Elles constituent une grave violation des droits humains et l’expression de l’inégalité sociale existant entre les hommes et les femmes dans le monde. « L’une des stratégies de lutte contre ces fléaux est l’implication de toutes les couches sociales en tant qu’actrices afin d’améliorer la santé et le statut de la femme », a-t-il précisé.

Quant au Secrétaire Général du Ministère de la Communication, Abba Ali Kaya, il a indiqué que la situation de la femme tchadienne est fondamentalement influencée par les pesanteurs socio culturelles qui posent de véritables problèmes à son épanouissement. Le journaliste a un rôle important à jouer pour inverser la tendance.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués