DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |     SITIC-2014  |    

Tchad : revue de la Presse du 23 au 25 juillet

Par source:notaire-madet.net - 29/07/2014

Le comité politique monétaire (Cpm) de la Beac, la formation sans bourse de 1846 policiers stagiaires, le doute à l’admission au baccalauréat 2014 sont les sujet des journaux djamenois

 

Après 3 ans de formation sans bourse, 1846 policiers stagiaires attendent l’argent de formation, informe le quotidien Le Progrès n°3917 du 23 juillet 2014. Le journal s’interroge de nouveau dans cette parution: mais où est la bourse des élèves policiers? Car trois années de formation entrecoupées d’arrêts, les policiers stagiaires issus de l’exceptionnelle promotion enchaînent le calvaire sans connaître précisément leur sort. Alors qu’après leur récente intégration à la Fonction publique, ils doivent attendre leur immatriculation, la prise de service et d’autres procédures à suivre avant d’espérer percevoir leurs salaires. Cependant, une question reste sans aucune réponse. Leur bourse a-t-il été prise en compte dans le budget de l’Etat de 2011 ou non? Si oui, cette bourse a-t-il été détournée? Le mystère demeure. Alors qu’à la remise de leur parchemin le 10 juin dernier, leurs responsables leur ont rassuré qu’une partie de leur bourse devrait leur être versée dans moins de 72 heures. Aujourd’hui, plus de 40 jours, rien n’a été fait et leur inquiétude de se voir aux oubliettes reste sans aucune réponse des autorités.

 


© journaldutchad.com
Le comité politique monétaire (Cpm) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Béac) a fait un examen de la situation macroéconomique nationale, rapporte l’hebdomadaire La Voix n°0262 du 21 au 28 juillet 2014. Au niveau de l’économie nationale, constate le journal, le comité politique monétaire a relevé que la reprise de l’activité économique mondiale s’est poursuivie au cours de ces derniers mois sous l’effet de politiques monétaires accommodantes dans les économies avancées. Quant à la sous-région, le Cpm a précisé qu’en 2014, sous l’effet de la reprise de l’activité pétrolière et de la bonne tenue du secteur non pétrolier, les perspectives révisées occasionnent une accélération de la croissance à 6,1% au cours de cette année, taux insuffisant pour enclencher un véritable recul de la pauvreté dans la sous-région. En plus, une relative maîtrise des tensions inflationnistes est estimée à 3% et un taux de couverture extérieure de la monnaie se fixerait à 98,8%.

Le doute s’installe dans l’admission au baccalauréat 2014, relève l’hebdomadaire L’Union n°108 du 22 au 28 juillet 2014. La double correction qui est l’une des spécificités du baccalauréat de cette année ne serait pas une panacée car au lieu des bons résultats auxquels on s’attend, les acteurs annoncent plutôt dans les coulisses, la catastrophe. Et du constat général, indique le journal, les notes récoltées cette année dans les matières littéraires, principalement en philosophie, font froid au dos. Sur un bon nombre de copies, d’après les membres de la commission correction que le journal a interrogé, des notes lamentables de 5/20 à 2, voire 0/20 sont enregistrées. Ce qui présage, selon l’hebdomadaire L’Union, s’il en est ainsi pour d’autres matières, des résultats catastrophiques. En attendant le verdict final prévu pour le 8 août prochain, la panique est au rendez-vous.

N’Djaména Bi-hebdo n°1562 du 21 au 27 juillet 2014 regrette pour sa part que les sapeurs-pompiers de la capitale ne disposent pas des moyens pour leur travail en cas d’événement sinistres comme l’incendie ou la noyade. Malgré la lourdeur de leurs tâches, les sapeurs-pompiers n’ont pas les moyens adéquats et leur effectif reste très en deçà de la moyenne car ils ne sont seulement que 105 agents y compris un détachement de la gendarmerie pour toute la population N’djaménoise et 31 véhicules toutes catégories. Et pire, parmi ce nombre, seule, une vingtaine a reçu la formation à la carte de deux semaines à Nantes en France. Alors qu’au premier semestre de l’année en cours, il y a 219 cas d’incendie, 73 opérations diverses et 42 découvertes de corps et noyade contre 425 cas d’incendie, 79 opérations diverses et 42 cas de noyade l’année dernière. A cause des moyens limités, seules, les interventions en cas d’incendie ont connu un grand succès. Dans les autres cas, le retard, l’incivisme et le manque de matériels n’ont pas permis de réagir à temps.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués