SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Récompense: le grand exploit de la panthère douce du Tchad

Par Edouard Takadji - 01/04/2014

Mounira Mitchala vient de recevoir le prix du meilleur artiste francophone lors de la 1ère édition de l’African FrancophoneAwards à Johannesburg en Afrique du Sud

 

La panthère douce du Tchad, Mounira Mitchala, qui a regagné son pays le 29 mars dernier a été accueillie à sa descente d’avion par le ministre de la Culture, des Arts et de la Conservation du Patrimoine, M. Dayang Menwa Enock. Il était entouré de quelques-uns de ses collaborateurs, les parents et amis ainsi que des fans qui ont fait le déplacement de l’aéroport International Hassa Djamouss de N’Djaména pour accueillir Diva de la musique tchadienne. Mounira Mitchala, a été dès sa descente de l’avion conduite au salon d’honneur.

 


© journaldutchad.com
La lauréate Mounira Mitchala
La joie était grande et Mounira surprise de cet accueil, car elle ne s’y attendait pas du tout. «Je ne m’attendais pas à cet accueil. C’est une fierté pour moi, car à chaque fois que je gagne un prix, j’ai toujours été accueillie. C’est ici l’occasion pour moi de dire merci à mes fans, le Chef de l’Etat, l’ambassade du Tchad en Afrique du Sud, le ministère de la Culture, mes parents, les journalistes qui sont toujours à mes côtés, le gouvernement qui met les moyens à la disposition du ministère de la culture pour aider les artistes à vendre l’image du Tchad à l’extérieur», a déclaré la panthère douce à la presse.

De son côté, le ministre de la Culture, des Arts et de la Conservation du Patrimoine, M. Dayang Menwa Enock a souligné que les artistes Tchadiens restent des modèles aujourd’hui, car ils brillent et remportent toujours des prix à travers différentes compétitions au plan national et international. «C’est le cas de Mounira. Du théâtre en passant par le cinéma, la musique et dans bien d’autres domaines de l’art, nos artistes brillent. La création aujourd’hui du Fonds National d’Appui aux Artistes est de répondre aux besoins des artistes afin de continuer à briller», a souligné le ministre de la Culture.

 


© journaldutchad.com
La photo de famille avec le ministre de la Culture et la lauréate
Cette première édition de l’African Francophone Awards 2014 était organisée par Kas-Prestige, un groupe composé de quatre africains sous le haut patronage de l’ambassade du Tchad en Afrique du Sud, et parrainée par le Chef de l’Etat Idriss Deby Itno, qui a voulu, à travers cela, encourager les jeunes francophones vivant en Afrique du Sud à se distinguer en travaillant durs et à être des modèles pour la communauté. N’ayant pas pu faire le déplacement à Johannesburg, le parrain de l’événement s’est fait représenter par son ambassadeur en Afrique du Sud, Mahamoud Adam Béchir.

Les 15 catégories retenues sont les suivantes
Meilleur étudiant francophone, meilleur artiste francophone, meilleur chercheur francophone, meilleur réalisateur francophone, meilleur écrivain francophone, meilleur journaliste francophone, meilleure vidéo francophone, meilleur entrepreneur francophone, meilleur chef de communauté francophone, meilleur couturier francophone, meilleur médecin francophone, meilleur sportif francophone, meilleur arrangeur musical francophone, meilleur fonctionnaire international francophone et le prix spécial Afasa Idriss. Il est à noter que le Togo, le Sénégal, le Gabon, le Tchad et la Côte d’Ivoire et la RDC ont été le plus représentés.

Liste des lauréats de chaque catégorie
Meilleur étudiant francophone : Kogbo Jules Wallace (Cote d’Ivoire)
Meilleur comédien francophone : Le Magnifique (Côte d’Ivoire)
Meilleur chercheur francophone : Nebil (Tunisie)
Meilleur réalisateur francophone : Mahamat Saleh (Tchad)
Meilleur écrivain francophone : Dr Mulemfu (RDC)
Meilleur journaliste francophone : Julie Ilondo (RDC)
Meilleure vidéo francophone : Shadam Ovono (Gabon)
Meilleur chef de communauté francophone : Moussa (Bénin)
Meilleur couturier francophone : Omar Cisse (Sénégal)
Meilleur médecin francophone : Dr Gaudji (Côte d’Ivoire)
Meilleur sportif francophone : Dove Wome (Togo)
Meilleur arrangeur musical francophone : Patrick Sita (RDC)
Meilleur fonctionnaire international francophone : Dosso (Cote d’Ivoire)
Meilleur artiste francophone : Mounira (Tchad)
et le prix spécial Afasa Idriss : Dr Gaudji (Côte d’Ivoire)
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués