DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |     SITIC-2014  |    

Presse tchadienne: l’insécurité à la Une des journaux de Ndjamena

Par Edouard Takadji - 24/02/2014

L’aveu d’impuissance de la police commande aux citoyens lambda de se protéger et d’assurer lui-même la sécurité de ses biens

 

Quand Déby cède de terrain à Hollande, tire le journal qui mentionne que, sur la crise en RCA, si Hollande et Déby ont engagé des troupes pour ramener la paix, un désaccord de fond persiste toujours entre les deux hommes. La présence de la force onusienne n’est pas du goût du président Tchadien et c’est là où réside le désordre, indique le journal

Le quotidien le Progrès informe que le GMIP a arrêté plus de 500 personnes grâce à l’opération ville propre qui consiste à restaurer la sécurité dans la ville de Ndjaména et cela après une semaine d’intense activités au cours desquelles les éléments de GMIP ont pu mettre la main sur ces personnes qui ôtent le sommeil aux Tchadiens. Parmi ces derniers, se trouvent aussi des criminels récidivistes. D’après le journal, dans le groupe des personnes interpellées, se trouve également 34 gangs qui ont un réseau dénommé « G7 » et qui opèrent avec les armes à feu dans les différents quartiers de la ville. Une cinquantenaire de fonctionnaires tombés dans le filet de GMIP ont été libérés par le Procureur de la République sur le champ après identification.

 


© journaldutchad.com
la presse tchadienne à Ndjamena
L’éditorialiste de N’Djaména Bi-Hebdo est revenu sur l’insécurité qui secoue la capitale tchadienne ces dernières semaines. Pour le confrère, face à cet aveu d’impuissance de la police qui atteste la défaillance de l’Etat sur le plan sécuritaire, il ne reste qu’aux citoyens lambda de se protéger et d’assurer lui-même la sécurité de ses biens.

N’Djaména Bi-Hebdo dit que les militaires squattent les édifices publics à Bongor. Les infrastructures réalisées dans la ville pour les festivités marquant la 23ème journée de la liberté et de la démocratie qui devrait faire la fierté des bongorois les divisent plutôt. Les autorités militaires, judiciaires et autres cadres ont abandonnés leurs anciens résidences et occupent depuis un mois les 15 villas bien équipées.

L’opération de récupération d’armes de guerre menée par le groupement mobile n°8 de la gendarmerie de Wadi-Fira ayant permis de récupérer une quantité important d’armes et de munition a été également abordé par l’Union. L’hebdomadaire présente aussi le résultat de cette opération en soulignant que des armes sont de fabrications artisanales et dont-on retrouve des lances roquettes, des Famas, kalachnikov, G3, Pang, Belgique etc… Une cargaison de munitions et aussi des treillis ont été également récupérés lors de cette opération, complète le journal. En abordant également ce sujet, la Voix a souligné que ces armées ont été récupérées des mains des civils avant de dénombrer de son côté qu’il y a parmi les armes saisies, des bazookas ; lances rockets ; masse 36 ; pals, Cals ; calibres 12 ; pang ; G3 ; G ron9 ; M14 etc…

Noh Adafana, le SG du ministère de l’enseignement fondamental défie le chef du gouvernement, titre à sa une la Voix en plaquant une photo du SG. D’après le confrère, malgré l’instruction du PM lui ordonnant de tout faire pour sauver la coopération tchado-soudanaise de 2012, le SG refuse et campe sur sa position. Il a opposé un refus catégorique de traduire dans les faits, les instructions du PM qui dans une correspondance a insisté sur le retour des 20 enseignants en vacances au Tchad que N’Djaména avait envoyé à Khartoum dans le cadre de la coopération bilatérale. Contre toute attente selon l’hebdomadaire, le SG Noh Adafana a pris un arrêté pour redéployer dans les établissements publics les mêmes enseignants en principe mis à la disposition du soudan. Le confrère explique que l’accord signé dans le domaine de l’éducation en 2012 entre le Tchad et le Soudan, il est prévu l’envoi de 20 professeurs de français au soudan pour une durée de 3 ans. Le SG justifie son acte en affirmant que le soudan n’a pas honoré ses engagements qui consistent à faire venir des enseignants soudanais pour l’enseignement de la langue arabe dans les établissements publics tchadiens et l’envoi des manuels pour l’enseignement de ladite langue.

L’Info, le Bi-Hebdomadaire gouvernemental mentionne que l’institut de formation EPICA accueille 30 étudiants retournés de la RCA et sont inscrits dans toutes les filières confondues. L’info signale également que les femmes du RNDT/Le Réveil ont tenu leur AG annuelle placée sous le signe de la promotion de la femme. C’est une occasion indiquée pour elles de redynamiser les organes de base de leur parti et se positionner pour les échéances à venir. La visite du Chef de l’Etat Idriss Déby Itno n’a pas été perdue vue dans les colonnes de l’Info.

Le Chef du Gouvernement prend contact avec les médias, mentionne le quotidien qui souligne que la rencontre entre le PM et les journalistes était une occasion d’échanger, de partager mais aussi une occasion pour lui d’inviter les journalistes à la responsabilité et au respect de code et éthique de leur métier, car les journalistes doivent informer objectivement les citoyens. L’autre sujet abordé par le confrère, c’est la rougeole qui vient de faire un mort. Pour le quotidien, bien que l’Eta ait répliqué face à cette maladie en instaurant la vaccination, une dizaine de cas a été enregistrée chez des enfants de 6 à 59 mois à Pala dans le Mayo-Kebi Ouest. La ville de Ndjaména n’a pas été épargnée, car elle a enregistré 329 cas et 0 décès. Au plan national, le chiffre enregistré monte de 555 cas avec un décès au district de Guélendeng. Pour faire face à cela, selon le journal, 208.031 enfants à N’Djaména ont été ciblés dont 252 189 ont été déjà vaccinés soit un taux de couverture de plus de 121%. Aussi plus de 95% des enfants sont protégés, car le district centre de N’Djaména a atteint un taux de 112%, celui de l’Est 195%, le Nord 123% et enfin le Sud 108%.

En sport, le confrère annonce que dans le souci de restructurer l’Accademy de Farcha en hibernation depuis 3 ans et aussi pour préparer l’équipe nationale à affronter avec brio les compétitions sportives en perspectives, la fédération tchadienne de football a fait venir un Français (Emmanuel Tregoat) comme entraîneur.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués