FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Phimosis: de quoi s’agit-il exactement ?

Par infobebes.com - 20/12/2013

Au départ, il s’agit d’un phénomène physiologique, c’est lorsque l’anneau au sommet du prépuce est trop étroit

 

A la naissance, le prépuce des petits garçons recouvre entièrement le gland. Le décalottage n’est pas possible. On peut apercevoir l’orifice du canal de l’urètre mais rien de plus. C’est normal, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. En fait, le prépuce colle au gland par des adhérences préputiales. Celles-ci vont se décoller spontanément d’elles-mêmes dans la grande majorité des cas, au cours de l’enfance, parfois même jusqu’à l’adolescence. Les adhérences se libèrent sous l’effet de sécrétions provenant du fond du sillon de l’anneau préputial. En s’extériorisant, elles séparent la muqueuse du gland de celle du prépuce. Le plus souvent, elles résultent de l’absence de décalottage chez le petit garçon. Jusqu’à 3-4 ans, la présence d’un phimosis simple n’est pas pathologique. Vers 2 ans, on peut dire que la moitié des garçons sont décalottables. Néanmoins, si ce n'est pas encore le cas de votre enfant, rien ne sert de le décalotter de force. Il est rare que les adhérences préputiales nécessitent une libération forcée par un médecin ou un chirurgien.

 


© mhs.hk
Quand parle-t-on de phimosis pathologique ?
Les phimosis pathologiques sont dus à des épisodes d’inflammation ou à des décalottages forcés à l’origine de petites fissures cicatrisant sous formes de rétractions. On parle donc de phimosis pathologique chez le nourrisson et l'enfant quand l’anneau préputial est étroit, épais et fibreux. Ce phimosis peut être à l’origine de complications telles que des infections balano-posthites. Ces dernières se traduisent par un prépuce sujet à des inflammations. On constate également un écoulement purulent. Autre type de complication : la rétention d’urine sous le prépuce. Il peut s’agir de quelques gouttes ou d’une quantité plus importante sous le prépuce qui se dilate. Cela donne alors à la verge un aspect enfoui.

L’hygiène du sexe de Bébé
On conseille de ne pas faire de décalottage forcé : le sexe ne doit pas être assimilé à la douleur. Ce qui n’empêche pas d’assurer une toilette régulière pour l’hygiène. De plus, cette région ne doit pas être un tabou. Le risque serait de s’apercevoir plus tard d’un éventuel problème. Nous sommes, en effet, passés d’un extrême à l’autre. Il y a trente ans, ce sont les sages-femmes qui procédaient au décalottage du nouveau-né de manière forcée. Aujourd’hui, il arrive que les parents ne prêtent pas du tout attention au pénis de leur petit garçon. Or, c’est une partie du corps comme une autre. Il est donc important d’apprendre à son enfant à se nettoyer, en douceur, avec de l’eau savonneuse.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués