SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Mali: Michel Reveyrand est M. Union européenne pour le Sahel

Par Jean-Pierre Bejot/La Dépêche Diplomatique - 21/03/2013

Il a été ambassadeur de la France au Tchad à Ndjamena de mars 2011 à avril 2013

 

L’Union européenne, à son tour, vient de nommer son «représentant spécial pour la région du Sahel». Appelé à jouer «un rôle clé dans la mise en œuvre de la politique globale de l’UE au Sahel, par la stratégie de l’UE pour la sécurité et le développement et en liaison avec nos partenaires internationaux», a précisé Mme Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l’UE. Qui a ajouté ce point de vue particulièrement pertinent: «Il est d’une importance cruciale que le Mali et le Sahel dans son ensemble puissent retrouver la paix, la sécurité et le développement». Ce «Monsieur Sahel» est Michel Reveyrand*, bientôt 63 ans, diplômé de l’IEP-Paris, titulaire d’un DEA d’économie appliquée (Paris-Dauphine), d’une maîtrise de philosophie (Paris I), d’un DEA d’études politiques (IEP-Paris), agrégé de sciences économiques. Reveyrand a servi à l’éducation nationale de 1976 à 1984 avant de rejoindre l’ENA (promotion «Fernand Braudel»).

 


© lefaso.net
S.E Michel Reveyrand reste ambassadeur de France au Tchad jusqu'à la fin du mois d'avril 2013
A sa sortie de l’Ecole, le 1er juin 1987, administrateur civil, il a rejoint le ministère de la Coopération et du Développement. Dès lors, il occupera diverses fonctions dans la diplomatie et la coopération internationale. C’est ainsi que dans les années 2000, il sera détaché à la direction du Trésor en qualité de conseiller financier pour l’Afrique, en charge de l’Afrique centrale et orientale puis de l’Afrique de l’Ouest, australe et océan Indien (2000-2005). Dans le même temps, il sera président du groupe de travail du CAD/OCDE en charge de mesurer l’efficacité de l’aide au développement. C’est alors qu’il sera nommé ambassadeur au Mali (15 juin 2006-mars 2011) puis au Tchad (mars 2011-avril 2013).

Reveyrand était depuis de longues années à Bamako. Mais on parlera d’un «départ précipité» de l’ambassadeur de France qui n’aurait pas été «sur la même longueur d’onde que le Quai d’Orsay» en ce qui concernait l’insécurité au Mali. En février 2010, en pleine «affaire Camatte» Reveyrand avait pourtant averti: «Si le Mali ne commence pas à se montrer sérieux en matière de lutte contre le terrorisme, les grands bailleurs de fonds internationaux devraient le menacer de couper leur aide». Ce qui est certain, c’est que Reveyrand a un CV d’expert financier façon «coopération» et de «bon élève». Le lundi 21 mars 2011, Reveyrand débarquera à N’Djamena. Il vient d’être nommé ambassadeur au Tchad. Idriss Déby Itno, que l’on pensait, quelques années auparavant, sur le point de succomber aux «rébellions» venus de l’Est du pays, a repris, grâce à Paris, le contrôle de la situation. Reveyrand va pouvoir contribuer à remettre de l’ordre dans les comptes de la République du Tchad alors que la guerre est finie. Sans jamais penser que deux ans plus tard, le Tchad serait en première ligne aux côtés de la France dans la guerre menée au Mali contre d’autres rébellions. Voilà donc Reveyrand, qui connait le Mali et sa classe politique mais aussi le Tchad, nommé «Monsieur Sahel» de l’UE, ce qui n’est pas le plus mauvais choix même si le profil de ce diplomate est plus «Agence française de développement» (un job pour lequel son nom a d’ailleurs été prononcé) que «Commandement des opérations spéciales».

Ajoutons qu’il est, depuis le 4 septembre 1989, l’époux de Marisol Touraine, une super diplômée elle aussi, députée PS, présidente de conseil général, ministre des Affaires sociales et de la Santé dans le gouvernement Ayrault. C’est, dit-on, parce que sa femme était active sur le terrain politique et qu’il fallait quelqu’un pour s’occuper des enfants (trois), que Reveyrand a choisi une carrière diplomatique parisienne. D’ailleurs, Marisol Touraine (fille du remarquable sociologue qu’est Alain Touraine) n’est jamais apparue au Mali et au Tchad dans le sillage de son ambassadeur de mari.

Cliquez sur

 

 
MOTS CLES :  Michel Reveyrand   Union Européenne   Sahel   Tchad   Mali 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Michel Reveyrand se fait désormais appeler «Michel Reveyrand de Menthon» sans que cette démarche n’ait jamais été, publiquement, justifiée. Démarche étonnante de la part d’un haut fonctionnaire de sensibilité «socialiste», époux d’une élue et ministre «socialiste». D’autant plus étonnante qu’il existe une vieille famille française de Menthon qui compte en son sein quelques comtes, des hommes et des femmes d’affaires bien sûr, des députés, un ancien ministre de Charles De Gaulle et même des diplomates et un ambassadeur.

Agenda - événements

Cinéma: projection du film "La French"
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués