CINÉMA & THÉÂTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE & DANSE  |     ARTS  |    

IFT: «Pense N’Djamena la ville capitale de demain»

Par journaldutchad.com - 25/02/2013

L’exposition est en cours depuis le 6 février dernier. Aussi, cette semaine, le public a le choix entre écouter des contes et la projection d’un court métrage

 

N’Djamena est le ventre d’une nation pluriethnique, pluri-religieuse qui se nourrit des identités particulières de chaque groupe de population qui en fait l’essence. «N’Djaména: penser la ville capitale de demain» rend compte de la première étape de la résidence d’artistes en trois volets: débats d’idées, expositions et performances dans l’espace public. La Résidence d’artistes s’écrit au quotidien à la lecture de cette ville par les peuples qui l’habitent; un travail d’observation et de discussions sur les mutations urbaines, architecturales, sociologiques, culturelles. Observations et discussions partagées entre populations, artistes photographes, écrivains et comédiens. Les équipes artistiques interviennent en qualité «d’auteurs publics» au sens «d’écrivains publics». Ils mettent en scène les relectures de la ville qu’en font les habitants. Ainsi, jusqu’au 10 mars prochain il est possible de venir découvrir cette exposition dans le Hall d’exposition de l’Institut Français du Tchad. Pendant 20 ans, André Lejarre a photographié le quotidien de la petite ville de Ndioum, au bord du fleuve Sénégal. La série «Africain» témoigne de son évolution.

 


© institut-francais-tchad.org
Le 26 février, les cinéphiles pourront se rendre à la salle des spectacles pour assister à la projection du court métrage du réalisateur Mexicain Carlos Salces «Dans le miroir du ciel». Ce film de 10 minutes sera suivi d’un autre mais plus long cette fois intitulé «Polisse». Réalisé par Maïwen Lebesco on y retrouve des acteurs tels que Joey Starr, Marina Fois, Karine Viard etc. Plongée en caméra subjective dans les rues de paris à travers le prisme de la brigade de protection des mineurs. Entre documentaire et fiction, ce film dévoile le quotidien bouleversant de ces équipes confrontées à la pédophilie, aux maltraitances, à la criminalité et aux dérives adolescentes. Comment rester debout quand le pire est une routine.

Comme tous les mercredis, la traditionnelle heure du conte sera au rendez-vous de l’IFT. Avec ce 27 février comme conteur Samandare Banda, le collectif de conteurs «Titimé-Titimé» armé de percussions, balafons et autres instruments et objets du folklore national, nous invite sous l’Arbre à Palabres pour un moment de rencontres et de partage, de rires, d’histoires et de sagesses. Du nord au sud, nous pénétrons les univers mythiques du Tchad, traversons les époques, les frontières et les différents terroirs patrimoniaux, passons chez les toubous, les zaghawas, les saras et bien d’autres pour réaliser un voyage au cœur des épopées du Tchad. Récit d’histoires et d’aventures, imaginaires ou légendaires, contées pour distraire comme pour édifier, porteurs d’émotions et de philosophies, les contes du collectif «Titimé Titimé» nous invitent à la découverte.

 

 
MOTS CLES :  Ift   Tchad   N’djaména 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Concert caritatif de l'Association World for Tchad au Bataclan, Paris
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdtchad/www/article.php on line 364

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués