SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Tchadine Binon Djaogol : «J’ai ma tête sur mes épaules et les pieds sur terre»

Par Journaldutchad.com - 10/08/2012

"Si je suis élue Miss Africa University, je vais plaider en faveur de l'accès à l'éducation pour les filles, car la femme est la mère de la nation"

 

Mon nom Tchadine Binon Djaogol . Je suis née le 16 août 1988 dans Ndjamena. Je mesure 1m75, 57 kg de poids avec un teint chocolat et les cheveux courts. J'ai fait mes études supérieures à l'École des sciences et techniques de l’information et de la Communication de l’université de Yaoundé 2. Je détiens une maîtrise en communication obtenu en Novembre 2011. J'ai l'intention de poursuivre mes études jusqu'au doctorat, car c’est l'un de mes rêves les plus chers. Je pense que la femme a un rôle très important à jouer dans la société africaine à contribuer à son développement. Pour cela, nous devons avant tout être bien éduquées. C’est pourquoi j’encourage les filles à prendre leurs études au sérieux. Elles ont les moyens pour atteindre leurs rêves.

 


© missuniversityafrica.org
Les espoirs sont placés en elle!
Je suis heureuse de me joindre aux autres filles africaines en provenance des pays et de cultures différentes pour un moment de mélange et l'échange d'abord et ensuite discuter avec une saine rivalité de la couronne de Miss Université Afrique. Je suis une personne positive, très sympathique, j’aime l'humour, parler moins et écouter beaucoup. Je déteste l'hypocrisie, la vantardise, l'oisiveté. Côté culturel, j'aime particulièrement les danses africaines. Je peux citer le dala, le baoundai la saison, le gandjang du Tchad et du Sénégal, le mbalax, le bikutsi, le makossa du Cameroun et bien d'autres. J'espère qu'un jour, j’organiserai des manifestations pour les promouvoir davantage. J'aime chanter et je joue un peu de guitare.

En 2008, j'ai commencé les défilés et les concours pour la première fois à l'occasion de la Journée internationale de la femme, un événement organisé par les étudiants tchadiens à Yaoundé. A cette occasion, les filles ont montré leurs compétences, la culture de leur pays à travers le chant, le théâtre les discours, conférences-débats, la mode, la nourriture et les traditions sans manquer l’élection en fin de soirée. Depuis lors, nous avons réorganisé le même événement tous les 8 Mars. Si je suis élue Miss Africa University, je vais plaider en faveur de l'accès à l'éducation pour les filles, leur accès à la santé de reproduction, car la femme est la mère de la nation.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Cinéma: projection du film "La French"
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués