ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Industries Extractive: Plus de transparence attendue des Chinois

Par Idriss Linge - 13/03/2012

C'est un des principaux défis sur le chemin de la validation du processus international, selon des représentants de l'ITIE Tchad

 

Des responsables du comité de suivi de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives au Tchad, ont fait savoir qu'une de leurs difficultés, était de pouvoir obtenir des déclarations claires des entreprises chinoises opérant dans le secteur extractif de leur pays. Dans l'élaboration de nos rapports, nous avons de grosses difficultés à obtenir des déclarations objectives des entreprises chinoises qui opèrent au Tchad dans le domaine des industries extractives. généralement elles communiquent peu et du coup il est difficile de savoir ce qu'elles ont exactement reversé à l'Etat, a fait savoir lundi 12 mars 2012, Nabia Kana, le coordonnateur national adjoint du secrétariat technique permanent de l'ITIE au Tchad, lors d'une rencontre sur le sujet à Bangui en République Centrafricaine. Une préoccupation que le représentant pour l'ITIE en Afrique franconphone a jugé sérieuse. Au niveau international, nous rencontrons la même difficulté. L'expérience nous a démontré que les Chinois ont d'avantage une approche étatique et des discussions sont aujourd'hui ouvertes avec les dirigeants à Pekin, mais c'est très progressif, je dois le reconnaitre, a fait savoir Tim Bittiger. Entre autres défis, le représentant du Tchad a aussi parlé du manque de volonté politique, les contraintes financières, le manque de culture des audits des comptes publics et le défaut de capacité des populations à comprendre, les enjeux du processus de transparence. En guise de proposition, le représentant du Tchad dans le cadre du processus de transparence, a fait savoir qu'au niveau local, ils envisageaient déjà de renforcer la stratégie de communication. Il aura aussi été à l'initiative de proposer l'idée d'un pladoyer du président centrafricain auprès de ses pairs, pour assurer les déblocages politiques.

 


© journaldutchad.com
L'extrade de la rencontre à Ndjamena
La rencontre de Bangui en Répulique centrafricaine vise à parvenir à mettre en place un cadre visant à renforcer la stratégie de cette sous-région dans le processus pour rendre transparent les activités d'industries extractives. Nous espérons avec cette rencontre pouvoir parvenir à un renforcement des capacités des différents participants. Ce sera aussi je l'espèe une occasion d'échanges fructueux d'expérience pour discuter des défis afin que l'ensemble des pays de la sous-région parviennent à la validation du processes de l'Initiative pour la transparence dans les Industries Extractives(ITIE), a fait savoir Faustin Archange Touadéra, le Premier ministre centrafricain, qui représentait le président Bozizé. Pendant trois jours, les participants devraient échanger sur les nouvelles règles, l'élaboration des rapports et la mise en place des chaines d'impacts dans le cadre de l'initiative. Pour la première journée, les participants ont pris connaissance de la structure régionale, le projet REMAP/CEMAC, dont l'ambition est de fédérer et renforcer les actions des différents Etats membres, dans leurs processus respectifs en vue de parvenir à la validation du Processus ITIE. De nombreux participants ont aussi présenté les difficultés de leurs pays. Une situation que reconnait Tim Bittiger, le responsables ITIE pour l'Afrique francophone. C'est pour cela que nous avons ce type de rencontre, cela nous permettra de discuter enemble des zones d'ombres et faciliter l'élaboration des prochains rapport, a-t-il déclaré en réponse à plusieurs préoccupations. Dans la présentation de ses différentes contraintes, les représentants du Tchad sont revenus sur la difficulté qu'il y a à obtenir des déclarations des entreprises chinoises.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Burkina Faso: Ouagadougou, la capitale accueille Africa Water Forum 2014
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdtchad/www/article.php on line 364

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués