SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Tchad Borsorta Djimira dans l'univers des arts plastiques

Par Edouard Takadji - 28/11/2011

Le jeune peintre tchadien est le leader du groupe «Bi-Dar», en daye, un dialecte du sud du pays signifie «Chant de baille»

 

Personne se s’attendait voir celui là devenir chanteur et leader d’un groupe un jour. Borsorta Djimira plus connu sous le nom de «Petit Papa» commence dès bas âge à faire de la peinture. Au collège en passant par le lycée, des élèves en passant par les enseignants, tous l’appellent peinture. Il s’intéresse trop au dessin et ne tarde pas à faire le portrait d’un camarade de classe ou d’un enseignant et de le coller sur le mur de son établissement. En faisant cela, il se fait très vite connaître dans sa région et cela lui ouvre très rapidement les portes dans le métier des peintres. Au festival N’djamVi 2011, il participe à la compétition et il expose aussi avec les autres artistes peintres ses œuvres.

 


© peindreunnouveaumonde.com
Le peintre Borsorta Djimira et sa toile "Je m'en vais"
Né le 21 février 1980 à Sarh au Sud du Tchad, Borsorta Djimira dit «Petit Papa» a fait ses études primaires, secondaires et professionnelles dans la même ville où il obtiendra son Bac série A4 en 2003, le peintre a choisi la carrière de dessinateur dès son bas âge mais c’est en 1997 qu’il est entré dans le cercle des peintres. A défaut de moyens pour les études supérieures, il ouvre son premier atelier de peinture en 2005 à N’Djamena d’où il y travaille pendant deux ans avant d’être admis au concours d’entrée à l’Ecole normale des instituteurs de Sarh et en sort comme enseignant d’arts plastiques. En attendant son intégration à la Fonction publique, il travaille actuellement comme artiste peintre dans son propre atelier dénommé «Langage des Couleurs». Il a également participé à plusieurs expositions. Il expose depuis quelques mois ses œuvres à l’Hôtel Kimpesky de N’djamena. Sur le plan international, le peintre a exposé une fois ses œuvres au canada. Il avait exposé une fois au festival Fest’africa en 2005 et plusieurs fois aux festivals Ndjam Vi. Il est aussi le représentant d’une ONG canadienne dénommée «Peindre Un Nouveau Monde», une ONG qui aide les jeunes peintres africains.

 


© peindreunnouveaumonde.com
"Des porteuses d'eau"
Il est aussi musicien
Parallèlement au métier de peintre, «Petit Papa» est aussi musicien, il fait du Gospel style Rap. Il a été choriste Pépinière à l’Eglise quand il était petit. Il a pris le goût de la musique et a commencé en 2002 à Sarh sa carrière de musicien. Il a aussi été membre d’un groupe de Rap nommé «Wise Boys» en 2002 à Sarh. En 2003 il décide de créer son propre groupe musical appelé «Bi-Dar en Daye». Il s’était produit plusieurs fois dans les lycées et collèges de Sarh pendant les fêtes de fin de l’année et avait participé aux fêtes de la musique à Sarh et au festival de musique contre le SIDA. Il a organisé son tout premier concert en 2003 à Sarh. Actuellement, il a une maquette de six titres qui n’est pas encore arrivée sur le marché.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués