INTERVIEW  |    

Tchad: Il se bat pour le centre «Un Ballon-Un talent» de Gassi

Par Edouard Takadji - 30/09/2011

M. Delbao Boukar Bertrand, l’un des initiateurs du projet de la création du centre de Football de Gassi venu de Suisse a été nommé coordinateur dudit centre

 

Vous venez d’être nommé coordinateur du Centre «Un Ballon-Un talent», quelle est votre vision pour ce centre?
En tant que coordinateur de l’association «Un Ballon-Un talent», ma vision pour le dit centre est une vision ambitieuse et à longue terme. Ambitieuse en ce sens que, nous voulions faire de ce centre une première au Tchad. Celle de donner la chance aux enfants de pouvoir réaliser leur rêve.

Pour qu’un tel centre fonctionne, il faut de moyens. Quelles seraient vos ressources?
Les moyens! Il ne faut pas croiser les bras et les attendre, il faut se donner soi-même ces moyens. Pour le moment, nous disposons des moyens humains. Ce qui est déjà très important. Sur place à N’Djamena, il y a une équipe très dynamique qui fait un très bon boulot et je profite de l’occasion pour lui tirer chapeau. Il faut aussi noter que dans nos campagnes de collecte des équipements, nous avons pu bénéficier d’une donation de matériels de la part de Sepp Blatter, le président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), de la part de l’artiste Kaar kaas sonn, de Mme Pascale Drosniack et de M. Naringué Loalngar Maxwell.

 


© journaldutchad.com
M. Delbao Boukar Bertrand, coordinateur du Centre de football de Gassi
Que recherchez-vous à travers ce centre?
A propos, l’emblématique milieu de terrain Jay Jay Okocha, disait qu’aucune nation ne peut avoir une grande équipe si elle ne forme pas ses jeunes. Ce qui est loin d’être le cas au Tchad. Donc, pour revenir à votre question, nous cherchons, à travers ce centre, à pallier l’absence des instances dirigeantes du football Tchadien; à assurer la formation des jeunes.

Le football Tchadien se meurt au quotidien avec des résultats décevants ça et là. Avez-vous un commentaire là-dessus?
Le fait que le football Tchadien meurt au quotidien ne me surprend guère. On ne peut pas prétendre faire de bons résultats tant que rien ne marche au niveau des instances qui dirigent cette discipline. J’ai l’habitude de dire qu’on ne peut pas bâtir une équipe nationale compétitive sur le plan international avec un piètre championnat comme le nôtre (championnat de Chari-Baguirmi). Les talents ne sont pas seulement qu’à N’Djamena. Les talents sont cachés dans tout le Tchad. Maintenant, il sera question d’aller les chercher en mettant sur pied un championnat national regroupant les équipes de la capitale et celles d’autres villes comme Moundou, Doba, Sarh, Bongor, Abéché, etc. Il faudrait aussi mettre l’accent sur la formation des plus jeunes. Je veux dire de la catégorie benjamine à la catégorie espoir.

 


© journaldutchad.com
La photo de famille des jeunes du Centre de football de Gassi
Laissez- moi vous citer deux exemples africains qui ont particulièrement attiré mon attention: la Côte d’ivoire et le Ghana. Ce que ces pays font en termes de formation des jeunes est extraordinaire! Prenons la Côte d’ivoire, l’ossature de la sélection actuelle est constituée en grande partie des jeunes tels Gervinho, Didier Zokora le Maestro, Bakary Koné, pour ne citer que ceux-là. Ces joueurs ont été formés au centre de formation de l’Asec Mimosa. Regarder ce que cette génération fait pour la Côte d’ivoire. Deux participations successives à une phase finale de la coupe du monde. C’est vraiment extraordinaire! Le Tchad devrait s’en inspirer car les talents ne manquent pas. Il suffit juste de faire un tour le soir dans les différents arrondissements pour se rendre compte de l’évidence. Ce pays est bourré de talents, c’est à nous de leur donner les outils de travail.

Votre mot de fin
Mon mot va à l’endroit des instances dirigeantes du football. Que ces dernières s’inspirent des exemples Ivoirien et Ghanéen, qu’elles songent à organiser les états généraux du football pour pourvoir réorganiser cette discipline. Je ne saurais finir mes propos sans remercier Monsieur Sepp Blatter pour son soutien. Puisse Dieu bénir le football Tchadien!
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

Concert caritatif de l'Association World for Tchad au Bataclan, Paris
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdtchad/www/article.php on line 364

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués