NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     MINUSMA & BARKHANE  |       |    

Marche du jeudi 25 janvier 2018: "Nous mettons en garde le gouvernement contre toute répression aveugle et sauvage", Mahamat Nour Ahmed Ibedou

Par tchadforum.over-blog.com - 24/01/2018

Lors d'un point de presse ce 24 janvier 2018, le Le collectif des organisations de la société civile (COSC) maintien la marche pacifique du 25 janvier 2018.

 


© Droits réservés
Le collectif des organisations de la société civile (COSC) a été reçu par deux membres du gouvernement dans l’après-midi du 23 janvier 2018 au Ministère de l’Administration du Territoire, de la Sécurité Publique, et de la Gouvernance Locale demandant un sursis sur la marche programmé pour le 25 janvier 2018. Après une large consultation, la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits l’Homme a estimé qu’il n’est pas question de surseoir à ce mot d’ordre déjà donnée. Surtout que, aucune des revendications ayant motivé cette marche n’avait été évoquée par aucun des deux membres du gouvernement présents à la réunion.

Face à cette situation, la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme ne peut pas se permettre de surseoir à cette marche et faire l’impasse sur les coupes sombres opérées sur le traitement des travailleurs.

Elle ne peut pas non plus surseoir à cette marche quand le prix des carburants subit augmentation artificielle. Elle ne peut pas demander à la population de ne pas marcher le 25 janvier quand le bois de chauffe et le charbon domestique reste interdit pour enrichir les proches du pouvoir propriétaires des gaz domestiques.

Elle ne peut pas enfin suspendre la marche quand le peuple est dans la misère programmée pendant que Monsieur Deby et ses proches placent leurs argents volés au peuple dans les paradis fiscaux. Mis à part, le fait que cette interdiction soit irrégulière parce que notifié le 04 janvier 2018 et publié 18jours alors qu’elle devait l’être 6jours francs après la date du dépôt de préavis; mis à part, le fait que cette interdiction soit injuste parce qu’un collectif de la société civile favorable au régime avait été autorisé à marcher illustrant la politique de deux poids deux mesures ; mis à part, le fait que cette interdiction arbitraire parce que non notifiée ; le gouvernement par sa politique abject des Tchadiens à travers l’étouffement de toute expression démocratique et des libertés publiques nous a amené à organiser une marche pacifique ; nous ne sommes pas près d’y renoncer.

C’est pourquoi, la CTDDH maintien le mot d’ordre pour la marche du jeudi 25 janvier 2018 ; à cet effet nous demandons à tous nos points focaux d’être prêt à encadrer les marches conformément aux itinéraires prévues précédemment. En outre, nous mettons en garde le gouvernement contre toute répression aveugle et sauvage de ce marche ; auquel cas il en assumera toutes les conséquences. Nous demandons donc aux militants des organisations et plate-forme qui avaient bien voulu soutenir la marche du 25 janvier 2018 d’inviter leur militant à regagner nos rangs.

Seule la lutte libère ; notre liberté naitra de notre courage!!!!!!!

Pour la CTDDH : MAHAMAT NOUR IBEDOU
 
MOTS CLES :  Tchad   Marche   Pacifique   Du   Jeudi   25   Janvier   2018   Société   Civile 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués