NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     MINUSMA & BARKHANE  |       |    

La CASAC condamne des actes "destructeurs du Tchad

Par journaldutchad.com - 23/01/2018

La Coalition des Associations de la société civile pour l’Action citoyenne, a organisé ce 22 janvier 2018, à N’Djaména, une marche pour appeler les Tchadiens à ne pas se livrer à la destruction.

 


© Droits réservés

Notre pays le Tchad fait face aujourd’hui à deux ennemis qui ont un dénominateur commun, à savoir la destruction du Tchad.

D’un coté, certains groupuscules qui ne représentent d’ailleurs que le fameux caillou dans la chaussure, et de l’autre coté, des djihadistes extrémistes et autres trafiquants de drogues.

Leurs accointances sont des secrets de polichinelle.

La toile est devenue pour eux l’outil de propagande par Excellence.

Nous pensons au demeurant, que le peuple Tchadien, le vrai peuple Tchadien, celui qui se bat nuit et jour pour assurer la pitance journalière à sa progéniture, n’acceptera plus jamais que le désordre et le chaos s’installent dans notre pays.

Je suis persuadé que la CASAC et avec elle toutes les forces vives du pays, se dresseront tel un seul homme, pour barrer la route aux ennemis de la paix.

Le seul leitmotiv des ennemis de la paix est la destruction du Tchad ;

Sinon, comment comprendre que pour des réclamations d’ordre sociales, on arrive à détruire, et à casser les biens de l’Etat et même des commerces privés !

Cela est inadmissible et nous le condamnons avec la dernière énergie.

Certaines associations de la société civiles et autres activistes, en intelligence pour certaines, avec les djihadistes et trafiquants de drogues, cherchent à pousser la population à descendre dans les rues, pour casser et détruire la paix.
Sachez et apprenez que le Tchad n’a pas besoin de désordre, il a besoin plutôt de paix et de stabilité ; le contraire serait totalement inacceptable.

Nous demandons à la jeunesse d’être consciente de son avenir, d’éviter la violence, et surtout d’éviter de tomber dans les manipulations, ourdi par les opposants à la paix, et qui sont aidés en cela, par les activistes de l’extérieur ;
Ces activistes qui font des réseaux sociaux, des outils de délation, d’intox, d’embrigadement et d’instrumentalisation.

Ces opposants doivent se rendre à l’évidence que leur heure n’est pas encore arrivée, et qu’aucune manœuvre dilatoire de déstabilisation ne passera.

Quand aux ennemis extérieurs de notre pays, notamment les djihadistes et autres trafiquants, qu’ils sachent que le peuple Tchadien est suffisamment mature, et il ne leur accordera d’ailleurs, aucun credit.

Nous les attendons à l’usure. Nous nous dresserons pour leur infliger des défaites cuisantes.

Les Tchadiens ont connu les affres de la guerre et qu’en aucune manière, ils n’accepteront sans réagir ces comportements rétrogrades et anti citoyens.

Face à la conjoncture économique actuelle, difficile bien évidemment, l’unité du peuple Tchadien est un impératif nécessaire à tout point de vue.

Il va sans dire que la paix vaut autant que toutes les autres contingences.

La paix sociale doit être protégée à tout prix, c’est pourquoi, nous demandons à toute la population d’être vigilante, pour ne pas retomber dans les déchirements qu’a connu notre pays durant les décennies passées.

Certains perturbateurs, en mal d’existence, choisissent de verser leurs haines et leurs complots contre notre pays sur la toile.

La CASAC demande avec insistance à ce que ce comportement néfaste et anti-citoyen cesse.

Nous rappelons une fois de plus, que les réseaux sociaux sont un outil de communication sociale et scientifique très important. Seulement, quand ils sont mal utilisés, ils deviennent nuisibles pour la cohésion sociale. Ils véhiculent la calomnie, le tribalisme, la haine et la désinformation.

Ainsi, la jeunesse doit savoir que son salut se trouve dans le travail, la persévérance et le refus systématique de la violence.

Certains djihadistes et narco-trafiquants se trouvant dans les pays voisins sont en intelligence avérée avec le terrorisme international, à ce titre, nous demandons à tous les Tchadiens d’être vigilant pour ne pas tomber dans leurs pièges.
Nous refusons catégoriquement toutes formes de violences.

Advienne qui pourra, nous continuerons toujours par défendre héroïquement la paix et la stabilité dans notre pays.

Que les ennemis de notre nations sachent une fois pour toutes, que les patriotes Tchadiens sont aux aguets et qu’aucune chausse trappe, aucune manœuvres attentatoire ne passera.

Notre pays a besoin de stabilité pour poursuivre son développement, alors, il devenait conséquemment impératif pour nous, de prendre nos responsabilités en mettant les intérêts suprêmes de la nation au dessus de nos intérêts personnels.

La CASAC soutiendra indéfectiblement toutes les actions nobles et méritoires posées par son Excellence Idriss Deby itno, et nous nous opposerons courageusement aux ennemis de notre Nation, qui, il faut le souligner, ambitionnent hélas de freiner l’élan de paix et de construction que connaît notre cher et beau pays le Tchad.

MAHAMOUD ALI SEID
Président de la CASAC
 
MOTS CLES :  Tchad   N’djaména   Revendication   Grève   Coalition   Des   Associations   De   La   Société   Civile   Pour   L’action   Citoyenne   (casac) 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués