SOCIéTé  |    

Education : Une manifestation des élèves perturbe les cours à N’Djaména

Par zamaninfos.com - 23/01/2018

Les cours ont été perturbés ce lundi 22 janvier 2018 dans plusieurs lycées publics et privés de la capitale N’Djaména. A 'origine de la situation la grève des transporteurs.

 


© Droits réservés
Du lycée Félix Eboué, en passant par celui de la Paix et du Gassi les cours n’ont pas eu lieu. Des élèves à bord des motocyclettes sillonnent les lycées et écoles privés pour empêcher les autres à faire cours. Ils se sont livrés ensuite à des actes de vandalisme sur les voies publiques comme dans les quartiers en brûlant des pneus et parfois s’attaquant aux voitures de l’administration publique. Avec 10 véhicules endommagés, dont 4 de la Police nationale et 6 appartenant à l’administration publique. Dans certains cas, mêmes des simples individus ont fait les frais des enfants déchaînés.

Cependant, à la dernière minute l’on apprend que 148 personnes ont été interpellé 64 élèves, 12 chauffeurs et 67 non concernés par la manifestation «des délinquants» ont été arrêté par la police nationale, dont 5 étudiants sont mis en liberté et toutes les personnes sont transférés à la direction de la police judicaire avec comme charge contre eux trouble à l’ordre public et destruction des biens publics et privés.

«Dans un premier temps, les policiers postés devant les établissements n’ont pas voulu réagir. C’était lorsque les élèves ont commencé par commettre d’actes de vandalisme qu’ils les ont dispersés à coup du gaz lacrymogène. Je pense que, c’est à cause de la grève des transporteurs que les élèves ont profité pour entrer en danse», rapporte un proviseur. Des parents étaient venus nombreux devant certains établissements privés pour récupérer leurs progénitures. D’autres établissements ont libéré très tôt les élèves pour éviter tout accrochage avec les autres élèves. «On vous appelle quand la situation se stabilise », lance un surveillant à un parent d’élève venu chercher son enfant.

Devant les deux grands lycées, Félix Eboué et Technique Commercial de N’Djaména, une forte présence des forces de l’ordre a dissuadé les élèves de rentrer chez eux tôt le matin. Malgré tout cela, une course poursuite entre les élèves et les policiers a duré une grande partie de la journée de ce lundi 22 janvier 2018. Plusieurs habitants des quartiers à côté de ces lycées ont été victimes du gaz lacrymogène tiré par les forces de l’ordre sur les élèves.
Le mouvement tout azimut des élèves est lié par certaines personnes à la grève des transporteurs. Certaines facultés et l’Ecole normale supérieure de N’Djaména ont été aussi perturbées.
 
MOTS CLES :  Tchad   Education   Perturbation   Des   Cours   élèves   Grève   Transporteurs. 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués