SOCIéTé  |    

Younous Mahadjir : Symbole de résistance dans la lutte syndicale au Tchad

Par amnesty.org - 16/01/2018

 


© Droits réservés
Être un défenseur des droits humains est un choix. Et ce choix, Younous Mahadjir l’a fait depuis longtemps. Ses activités syndicales remontent à 1985, année de son affiliation à la Confédération Syndicale du Tchad. Trois ans après, l’Union des syndicats du Tchad (UST) dont il est actuellement membre du bureau exécutif a été créée. Ce septuagénaire représente un symbole de résistance dans la lutte syndicale.

Depuis plus de 30 ans, Younous Mahadjir, assistant médical de profession, n’a cessé de braver les multiples pressions liées à l’exercice du syndicalisme dans un contexte comme celui du Tchad. Pour ses choix et ses prises de positions, Younous a payé un lourd tribut allant des suspensions de salaire, aux arrestations, sans oublier les peines d’emprisonnements durant lesquelles il sera souvent victime de torture.

Younous a plusieurs fois reçu des menaces téléphoniques et des intimidations, pour avoir simplement porté les revendications des travailleurs tchadiens. En 1996, alors qu’il est assistant médical à N’Djamena, Younouss est affecté dans la ville de Sarh, au sud du pays, à 560 km de son lieu d’habitation et de ses proches. Pour lui, il n’y a aucun doute que cette affectation loin des siens est une sanction pour ses activités syndicales.

Ayant toujours pacifiquement combattu l’injustice, dénoncé la mauvaise gouvernance et en faisant du bien-être des travailleurs le but ultime de sa vie, ce père de famille de 65 ans, au seuil de la retraite, n’en est pas pour autant ébranlé. C’est précisément ce don de soi qui lui a valu de nombreuses persécutions, aussi bien sous le régime de Hissène Habré, qui n’a cessé de le combattre en l’accusant de vouloir déstabiliser le système, que celui de l’actuel président Idriss Déby Itno.

Tout au long de son parcours, Younous a multiplié les allers-retours en prison. Il n’hésite pas à le rappeler à chaque fois qu’il en a l’occasion et avec ses propres mots « c’est un honneur pour moi d’avoir été en prison pour les droits des travailleurs ».

En mars 2017, Younouss se bat fermement pour l’annulation d’une loi liberticide empêchant les agents du service public de faire grève et le décret qui prévoit d’amputer les salaires des agents grévistes. Dans ce contexte difficile, Il aurait pu céder face au poids de la pression, aux stratagèmes et intimidations de l’Etat pour faire voler en éclats les syndicats.

Souvent la pression sur les défenseurs des droits humains ne vient pas seulement des autorités, mais aussi des membres de la famille élargie restés au village ou des membres de la communauté qui les incitent à lâcher prise pour ne pas contrarier le pouvoir en place et compromettre les chances de développement de leur région.
Mais, Younous a toujours tenu bon, en mettant parfois sa vie et celle de sa famille en danger.

Son fils aîné Abdoulaye a en effet été emprisonné puis libéré en 2016 pour avoir participé à une manifestation pacifique organisée par son père. Ce sont tous ces actes de bravoure et ces sacrifices qui lui ont d’ailleurs valu une certaine reconnaissance et estime au sein de la société civile tchadienne.

Persuadé de la noblesse de sa lutte pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs affiliés aux syndicats et pour le respect de leurs acquis sociaux, Younous n’entend pas s’arrêter en si bon chemin, même après la retraite. Il envisage de passer le relais à la nouvelle génération lors du prochain congrès de l’Union des syndicats du Tchad prévu pour 2020.
 
MOTS CLES :  Tchad   Younous   Mahadjir   Lutte   Syndicale   DÉfenseurs   Des   Droits   Humains 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués