SOCIéTé  |    

N’Djamena: L'harmattan fait des dégâts

Par journaldutchad.com - 08/01/2018

Vent sec, froid chargé de particules poussiéreuses venant du Sahara soufflant sur toute la zone soudano-sahélienne, l’harmattan dicte sa loi au Tchad.

 


© Droits réservés
Les N’Djaménois observent depuis quelques jours, la brume de poussière qui recouvre toute la ville et réduit sensiblement la visibilité. Cette brume, c’est l'harmattan un vent sec et froid chargé de particules poussiéreuses venant du Sahara soufflant sur toute la zone soudano-sahélienne.

Selon les experts du ministère tchadien en charge de l’environnement, d, « l'harmattan s'étend de la mi-décembre à la fin du mois de mars ». C’est un vent composé de poussières, de particules végétales (herbes, fleurs sèches, pollen), animales (plumes d'oiseaux, déchets de toutes sortes), de microbes, de virus, de parasites, de champignons microscopiques.

Ainsi, pendant cette période de l'année, il sévit un climat particulier dans cette partie de la Côte d’Ivoire. Qui, malheureusement est favorable à la survenue d'un grand nombre d'affections respiratoires et d’autres maladies graves telles que la méningite, la grippe, l'asthme, la tuberculose.

« En période d’harmattan, on observe chez l'homme, un craquèlement de la peau, les lèvres se fendillent et les narines se dessèchent. Les efforts effectués pour tousser et se moucher provoquent des saignements du nez », explique Dr Kouadio.

En effet, les vaisseaux sanguins, selon les experts, sont les principales voies pour le cheminement des germes de toutes sortes à distance: dans les sinus, les oreilles, le cerveau, le liquide rachidien.

Les principales maladies
De toutes les maladies qui sévissent pendant l'harmattan, les plus fréquentes sont la grippe, la méningite, la pneumonie, l'asthme, la bronchite, la tuberculose.

Précautions à prendre
Pour être à l'abri de toutes ces infections, il faut éviter de prendre froid en se couvrant bien la nuit et le matin. Protéger les voies respiratoires à l'aide de cache-nez, humidifier les voies respiratoires: solutions de lavage physiologique, beurre de karité. Se vacciner contre la grippe, la méningite. Pensez à la méningite quand il y a des céphalées violentes avec vomissement facile en jet.
 
MOTS CLES :  N’djamena   Harmattan   Santé   Climat   Maladie 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués