SOCIéTé  |    

Tchad : Pas de réduction de salaire sans concertation, selon Abdoulaye Sabre Fadoul

Par Tchadinfos.com - 04/01/2018

 


© Droits réservés
Dans une communication faite cet après-midi à son bureau, le ministre des finances et du budget, dévoile que la masse salariale pour l’année 2017 était plus de 376 milliards de francs CFA, ce qui équivaut à 100% des recettes cumulées des douanes et des impôts.

Pour lui, les 16 mesures ont permis à l’État d’économiser 2 milliards et demi sur les 40% des agents de l’État qui ont contribué à cet effort collectif.

Abdoulaye Sabre Fadoul indique que selon les recommandations des partenaires particulièrement le FMI, le plafond autorisé pour les dépenses salariales était de 348 milliards de francs CFA en 2017. Ce qui veut dire que le plafond a été dépassé.

Le ministre de renchérir que pour l’année 2018, le plafond convenu avec les partenaires est de 380 milliards. Pour lui, cette année risque d’être terminée avec un surplus de 30 milliards, ce qui ramènerait les dépenses salariales à 410 milliards de francs CFA. C’est pourquoi selon Abdoulaye Sabre Fadoul, le gouvernement est obligé d’explorer d’autres pistes de solutions pour essayer de faire un maximum d’économie.

«La logique que nous avions voulu partager avec les syndicats, c’est que dans un esprit d’équité, de justice sociale, est de faire participer également les 60% des agents de l’État qui n’ont pas contribué à l’effort collectif tout au long de l’année 2016 et de l’année 2017» a déclaré l’argentier tchadien.

Le ministre Sabre explique que c’est dans cet esprit qu’un scénario a été soumis aux syndicats, sur la base duquel, les deux parties devront avoir des discussions pour pouvoir arriver à cet objectif de contenir la masse salariale en deçà du plafond de 354 milliards de francs CFA.

Le ministre des finances souligne par ailleurs que si cet effort n’est pas fait, le Tchad risque de perdre ses partenaires car cette situation que traverse le Tchad doit préoccuper tout le monde.

Pour rassurer les partenaires sociaux et les agents de l’État, Abdoulaye Sabre Fadoul dit que la nouvelle méthode qui sera appliquée après négociation avec les syndicats, n’aggravera pas la situation des agents de l’État qui ont contribué et continuent de contribuer avec le décret 687( décret instituant les coupes des primes et indemnités des agents de l’État à 50%. Ndlr).

Pour finir, le ministre des finances et du budget a déclaré que le gouvernement prendra le temps nécessaire à la concertation pour arriver à une méthode équitable, juste et aussi parvenir à maîtriser la masse salariale, de telle sorte que le programme avec le FMI soit sauvegardé et les appuis attendus puissent arriver au trésor public.

 
MOTS CLES :  Tchad   Abattement   Salarial   Fonctionnaires   Syndicats   Cadre   National   De   Dialogue   Abdoulaye   Sabre   Fadoul 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués