SOCIéTé  |    

ornithologie: des photos du Perroquet des Niam-niams prises au Tchad en 2017

Par ornithomedia.com - 28/12/2017

Ce perroquet est le moins connu d'Afrique : un oiseau a été photographié en février 2017 au Tchad, un pays où l'espèce n'avait pas été signalée depuis 40 ans.

 


© Julian Francis, Callan Cohen et Claire Spottiswoode / Birding Africa Tours
Le Perroquet des Niam-niams (Poicephalus crassus) est un psittacidé de 25 cm de long. Il a le manteau, le dessus des ailes, la poitrine et les couvertures sous-alaires verts, une tête gris-brun, un cou olivâtre et l'iris orangé. Sa mandibule supérieure est gris sombre et la mandibule inférieure est gris-beige. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel. Il se distingue des espèces proches, comme le Perroquet de Meyer (Poicephalus meyeri) par l'absence de jaune sur les épaules et le dessous des ailes, son bec bicolore et ses yeux plus clairs. Il était autrefois considéré comme une sous-espèce du Perroquet à tête brune (Poicephalus cryptoxanthus).

C'est l'un des perroquets les moins connus et les moins étudiés du monde, et il n'est pas connu en captivité. Il nicherait à partir du début du mois d'août. Il est probablement sédentaire, mais il effectue des déplacement quotidiens importants et des cas de nomadisme sont possibles. Il vit dans les forêts tropicales claires d'Afrique centrale, du sud-ouest du Tchad (non signalé depuis 40 ans) à l'ouest du Soudan du Sud en passant par la République centrafricaine et le nord de la République démocratique du Congo.

Les photos publiées de cet oiseau sont rarissimes : par exemple, dans l'ouvrage "Parrots of Africa, Madagascar and the Mascarene Islands" de Mike Perrin (2012), des photos de toutes les espèces prises dans la nature sont présentées, sauf pour le Perroquet des Niam-niams, qui n'est illustré que par des clichés de spécimens naturalisés. En février 2017, lors d'une expédition au Tchad organisée par Birding Africa Tours et le FitzPatrick Institute of African Ornithology, une équipe composée de Julian Francis, Callan Cohen et Claire Spottiswoode a pu observer et photographier (voir d'autres clichés) un oiseau repéré par ses cris aigus. Afin de ne pas attirer l'attention des collecteurs et trafiquants, le site exact n'a pas été révélé, mais un article scientifique sera prochainement publié.
 
MOTS CLES :  Perroquet   Des   Niam-niams   Tchad   Ornithologie 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués